L’agroéquipement remonte la pente

Les ventes de matériels agricoles ont repris du poil de la bête en 2018, et devraient continuer d’augmenter en 2019. La France tient dans ce domaine une place très honorable en Europe…derrière l’Allemagne, bien sûr.

Les tracteurs (ici Agco à Beauvais) pèsent 30% de la production française d'agroéquipements

Le marché français des agroéquipements a été en hausse en 2018, pour la 2è année consécutive: +6,5%, après + 1%. Avec un total de 5.376 milliards d’euros, il ne retrouve toutefois pas le niveau record de 2013, à 6.523 milliards. Axema, qui regroupe constructeurs et importateurs, prévoit une poursuite du mouvement en 2019, et 4,5% de ventes supplémentaires. Rappelons que les achats des cuma frôlent les 9% de ce marché français, avec un chiffre assez stable dans le temps, autour de 450 millions d’euros.

Presque 40.000 emplois

En Europe, la France est le 2è marché pour l’agroéquipement, après l’Allemagne (6,5 milliards) et devant l’Italie (3,9 milliards). Notre pays est d’autre part le 3è producteur de l’Union (4,9 milliards), derrière l’Allemagne (12,1 milliards) et l‘Italie (8,4 milliards). Soit plus de 17000 emplois dans les usines, pour presque 40.000 au total pour toute la filière agroéquipements. Et 67% de la production hexagonale est exportée, principalement en Europe (Allemagne en tête, puis Royaume-Uni, Belgique…). Les tracteurs Claas (Le Mans) et Massey Ferguson (Beauvais) contribuent pour 30% dans la production française.

Hausse de l’acier

Dans un contexte de critiques sur le prix toujours plus élevé des machines agricoles, Axema précise que l’acier a augmenté de 4,8% en 2018. Le syndicat publie également l’indice des prix de diverses catégories de matériels. A palmarès de ceux qui ont le plus augmenté, on trouve les tracteurs (+4,6%), les matériels de transport et manutention (+4%), les matériels de travail du sol (+2,6%) et ceux de semis, plantation et fertilisation (+2,6%).

Offres d’emploi

Au même titre que beaucoup d’exploitations agricoles ou de cuma, la filière a du mal à recruter. Depuis 2010, l’emploi salarié a augmenté de +6,5% dans les agroéquipements, alors qu’il a diminué de 5,6% dans l’industrie manufacturière, indique Axema. Mais certains métiers sont aujourd’hui en tension : techniciens itinérants SAV, inspecteurs commerciaux, responsables produits, commerciaux export…

Marché français des agroéquipements :Axema état des lieux des agroéquipements

Document Axema

Entraid Vidéos

Le désherbage mécanique en mode digital

Epandage de précision: difficile en zone de montagne

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement