Moisson et canicule: comment s’organiser?

Organisation des chantiers
moissons et canicule, conseils pour les chauffeurs

Moissons et canicule: comment s'y préparer? Des conseils de terrain.

26/06/2019 - 11:00

Bingo! Cette année, moissons et canicule coïncident. Comment éviter le coup de chaleur sur la moiss’ batt’, alors que la France s’organise pour travailler à l’ombre? Suivez notre guide, Alexis Lescure-Roux, de la cuma des Eleveurs de la Vallée du Girou (EVG).

Partagez cet article: Moisson et canicule: comment s’organiser?

Avant le top départ

Misez sur l’organisation. Les deux chauffeurs de la cuma des Eleveurs de la Vallée du Girou se relaient sur trois périodes par jour:

  • le premier moissonne de 6h00 à 13h00,
  • le deuxième de 13h00 à 20h00,
  • et le premier remet le couvert de 20h00 à la nuit.
  • Les deux chauffeurs inversent leur poste le jour suivant.

A lire également sur le sujet:

« Une moisson de 600ha qui se passe comme sur des roulettes »

« Moisson: la télémétrie pour une organisation millimétrique »

Votre uniforme

  • Une combinaison bien couvrante et la plus fine possible
  • Un chapeau à large bord bien sûr, pour ne pas se retrouver la nuque grillée
  • Des gants pour pouvoir, si besoin, aller manipuler des pièces chauffées à blanc au soleil (et souvent tranchantes)
  • Des lunettes de soleil bien couvrantes, indispensables notamment en raison de l’aspect réfléchissant des coupes

Le kit «cabine»

Misez sur les indispensables:

  • De l’eau en large quantité. Alexis et son collègue en chargent entre 6 et 8 litres pour une longue après-midi. La cabine de leur moissonneuse, une John Deere T560, est équipée d’un frigo qui permet de conserver cette quantité d’eau au frais. Cela dit, si vous n’avez pas la possibilité de négocier cette option, il existe aujourd’hui des glacières plutôt pratiques.
  • Résistez à la tentation d’embarquer quelques bières: alcool et moiss’ batt’ ne font pas bon ménage…

A lire également: « Ai-je le droit… d’organiser un apéro à la Cuma ? »

  • N’hésitez pas par contre, à embarquer quelques équipements de rechange au cas où: lunettes de soleil, chapeau et paire de gants supplémentaire.
  • Sans oublier l’indispensable protection solaire, en spray si possible pour une application rapide sans à avoir à se laver les mains au préalable.
  • Et le téléphone portable, chargé, pour les urgences (notamment le coup de chaleur, voir ci-dessous)
  • Si vous avez la chance d’avoir une cabine climatisée: ne faites pas trop descendre la température au risque de faire un malaise en descendant dans une parcelle à plus de 40°C. Une ambiance en cabine à 21, 22 ou 23°C fonctionne parfaitement.

Le coup de chaleur: une urgence

La MSA indique que «le coup de chaleur peut se produire quand on effectue un travail physique en ambiance chaude. Il survient lorsque le corps ne réussit pas à se refroidir suffisamment: sa température normalement de 37°C augmente et peut atteindre 40°C».

Les personnes qui travaillent seules sur une moiss’ batt’ doivent y être particulièrement attentives pour pouvoir contacter les urgences au 15 ou au 112 lorsqu’elles sont encore en état de le faire.

Vous pouvez, par exemple, vous organiser avec votre binôme ou partenaire de moisson: le tenir au courant des étapes de votre trajet et de vos plages de travail. N’hésitez pas à l’insérer dans votre répertoire de contacts d’urgence (avec une icône directement sur l’écran d’accueil de votre téléphone, par exemple).

Les signes d’alerte

  • grande faiblesse
  • grande fatigue
  • étourdissements, vertiges, troubles de la conscience
  • nausées, vomissements
  • crampes musculaires
  • température corporelle élevée
  •  soif et maux de tête.

mais aussi:

  • incohérences
  • pertes de l’équilibre
  • perte de connaissance
  • convulsions.

Ces derniers signes peuvent indiquer un début de coup de chaleur: c’est une urgence! Il faut alors agir rapidement et efficacement, et demander de l’aide si vous le pouvez.

Immobilisez la machine dans une situation stable. Alertez votre contact d’urgence ou bien directement les premiers secours en composant le 15 ou le 112 (numéro d’urgence européen).

Si vous le pouvez, en attendant de l’aide, allez à l’ombre ou dans un endroit frais, enlevez ou desserrez vos vêtements, rafraîchissez-vous à l’aide de linges humides et buvez régulièrement en petites quantités.

Publicité
Simple Share Buttons