Perspectives économiques: coup de froid sur l’investissement

En avril ne te découvre pas d’un fil... Eh bien le coup de froid du début du mois se fait sentir sur les prévisions d’investissement du secteur agricole. Le gel a un impact national.

Le gel du mois d'avril a un impact non négligeable sur les prévisions d'investissements du secteur agricole.

Entraid’ dresse un état des lieux des perspectives économiques agricoles en mai 2021. Cinq mois après le lancement du plan de relance du gouvernement, c’est le froid qui gèle les intentions d’investissement du secteur agricole. Parmi les 550 personnes sondées dans le cadre du baromètre économique entraid’, 69% ont directement été impactées par la vague de froid du mois d’avril.

Parmi les victimes du gel, 30% estiment avoir subi des conséquences directes sur au moins 40% de leur SAU. Et cela sur tout le territoire. Peu d’agriculteurs sont épargnés. Ainsi, 21% constatent des dégâts sur 30% de leur SAU, 20% sur 20% de leur SAU et 30% sur seulement 10% de la SAU.

Par ailleurs, concernant les viticulteurs (14% des personnes interrogées) on observe en moyenne 50% des vignobles touchés. Pour les éleveurs et les polyculteurs éleveurs la moyenne correspond à 30% des SAU.

Perspectives économiques agricoles mai 2021: gel des investissements

Aussi, les conséquences de cette vague est sans appel. Plus de 40% des personnes impactées vont dans les prochaines semaines et mois remettre en question leur investissement à titre professionnel (à l’échelle de leur exploitation). En outre, seul un tiers des agriculteurs interrogés prévoit d’investir dans du matériel au cours des 6 prochains mois. Un chiffre bas. Il faut d’ailleurs remonter en janvier 2018 pour retrouver ce niveau.

Les collectifs ne sont pas pour autant épargnés. Les perspectives d’investissements des cuma perd 8 points par rapport au mois de janvier (période sans doute dopée par le plan de relance, ndlr) pour atteindre 62% d’estimation. Un niveau assez proche de celui de mai 2020. Malgré tout, au regard de l’évolution de cet indicateur sur les 4 dernières années, force est de constater que l’année 2020 aura été marquée par une instabilité nouvelle et que l’effet plan de relance aura été bref.

A lire sur le sujet: Perspectives économiques, les effets du PDR se font sentir.

perspectives économique barometre entraid

Evolution des intentions d’achats des cuma sur les dernières années. Cliquez sur l’image pour améliorer sa lisibilité.

Ensuite, concernant les intentions d’achat, les matériels de travail du sol (notamment en lien avec le désherbage mécanique et la destruction de couvert) récoltent le plus de suffrage. Une habitude qui se confirme avec 36% d’intention d’achat. D’autres matériels semblent plus subir la conjoncture. A l’image des tracteurs qui enregistrent une baisse de 8,5 points par rapport à mai 2020. En complément, les semoirs à céréales reculent de presque 6 points. Enfin, les épandeurs à lisier perdent 4,1 points et les télescopiques reculent de 3,2 points.

Le baromètre économique d’Entraid’

Le baromètre économique d’Entraid a été réalisé en ligne par la rédaction auprès de 550 agriculteurs en cuma du 26 avril au 7 mai 2021.

On compte, parmi les agriculteurs interrogés, 44% de polycultures-éleveurs, 12% d’éleveurs laitiers, 11% d’éleveurs bovin viande, 25% de céréaliers et 8% de viticulteurs. Par ailleurs, 63% des sondés ont moins de 50 ans et 60% ont plus de 100ha.

A lire également:

Comment acheter un matériel agricole à l’étranger en sécurité?

Achat de tracteur: gare au mirage fiscal!

Camacuma: présentation de la centrale d’achat de matériels agricoles.

Entraid Vidéos

5 choses à ne plus faire au volant du tracteur

Autocollants « Angles Morts » : obligatoires dans l’agricole ?

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement