Salarié de cuma, des missions de la traite à la mécanique

Florian Freyburger est salarié dans la cuma de la Vallée de Traubach et environs (68) depuis maintenant un an. Il est le premier salarié de cette cuma du Sundgau composée principalement de polyculteurs-éleveurs. Portrait.

Des réparations du matériel à l'atelier de la cuma, aux interventions en immersion dans les troupeaux des adhérents, la journée type du salarié de cuma devient vite variée (photo d'illustration).

Titulaire d’un BEPA agricole, d’un BPREA et d’un certificat de spécialisation en mécanique, Florian Freyburger a d’abord travaillé comme agent de pesée au contrôle laitier pendant 7 ans. Une expérience qui lui a apporté des connaissances solides des différents systèmes d’élevage laitier de la région. Au bout de 7 ans, Florian souhaitait retourner travailler directement sur une exploitation agricole. De plus, il avait déjà aidé par le passé sur l’exploitation du président de la cuma de la Vallée de Traubach et environs. C’est alors que l’opportunité se présente de venir salarié à la cuma de la Vallée de Traubach. Et directement en CDI.

« Au départ j’ai commencé à faire des remplacements chez des éleveurs de la cuma pour qu’ils puissent prendre des congés. Comme j’avais l’expérience du contrôle laitier, les adhérents m’ont fait confiance tout de suite ».

A lire : Connaissez-vous réellement les Services de Remplacement ?

Salarié à la cuma de la Vallée de Traubach : un poste d’une grande polyvalence

En plus des activités de remplacement en élevage, Florian travaille directement pour la cuma où il s’occupe essentiellement de l’entretien du matériel et des réparations. «Le matin je commence par faire la traite chez un adhérent. Ensuite, j’arrive au hangar de la cuma et je m’occupe du matériel. Je travaille également sur l’exploitation du président de la cuma quand il a besoin de moi.»

Même si la variété des activités de la cuma nécessite une sacrée organisation, Florian apprécie la grande polyvalence de son poste. «Mes journées ne sont pas monotones. Je peux faire de tout et passer de la traite à la mécanique !»

salarié cuma Vallée Traubach

Portrait de Florian Freyburger, salarié à la cuma de la Vallée de Traubach.

A lire également :

 

Vis ma vie de salarié de cuma, témoignage à la cuma de Vigy.

Comment prévoir le coût d’une embauche ?

Bâtiment en cuma avec atelier : comment ça marche ?

Entraid Vidéos

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Quels sont les risques liés à un manque de reconnaissance?

Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

Animateur de cuma, kesako ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement