Le Sommet de l’élevage se donne plus de temps et plus de place

2021 est sa trentième année d’existence. Le Sommet de l’élevage en profite pour se donner une nouvelle impulsion. Avec un jour d’exposition et une halle supplémentaires, il veut passer le seuil des 100.000 visiteurs et des 1.500 exposants.

Le public devrait trouver plus d'aise dans les allées des prochaines éditions du Sommet de l'élevage.

2020 restera un creux pour l’événementiel. Toutefois, le Sommet de l’élevage entend vite oublier le rendez-vous manqué, en faisant de 2021 une nouvelle marche de son développement. A leur conférence de presse de présentation du 2 février, les organisateurs se sont attardés sur deux faits marquants. Ces derniers doivent changer les habitudes de leur public. Le premier est la  livraison d’une nouvelle halle sur le site d’exposition. Et le second, le programme du Sommet de l’élevage 2021 qui s’étalera du 5 au 8 octobre. Soit quatre jours d’événement.

Le président Jacques Chazalet et son directeur général Fabrice Berthon retiennent: «Il y a eu 1992 : la création». Puis 2004, où 900 exposants et 63.000 visiteurs gagnaient la Grande halle d’Auvergne, toute neuve. Il y aura donc 2021 qui voit l’événement mettre le cap sur un objectif de 1.500 exposants et de dépasser les 100.000 visiteurs.

Sommet de l’élevage 2021 : du 5 au 8 octobre

«Le format de trois jours était arrivé à saturation.» En effet, les habitués savaient devoir composer avec un accès au site difficile et des allées pleines. L’équipe du Sommet mise donc sur un quatrième jour pour réduire la densité des flux, tout en dépassant ce seuil des 100.000 entrées par édition. Avec ce pari, le programme ouvre plus d’espace aussi aux présentations animales et aux conférences.

Pour étaler le public aux entrées et dans les allées

Dans le même esprit, la création d’une deuxième halle réjouit les promoteurs de l’événement. Ce toit d’un hectare abritera les exposants des filières de la production de lait et de l’énergie. Mais aussi des acteurs de la construction et de l’aménagement des bâtiments ou d’autres de la transformation à la ferme.

Au delà des signaux qui révèlent une volonté d’avancer sur «des secteurs que nous cherchons à développer», ce changement pousse toute une réorganisation du site. La halle n°2 accueillera à la fois des nouveaux exposants et «il y aura des transferts», depuis le hall historique. Et les allées de ce dernier «seront élargies», illustrent les promoteurs en appelant leurs exposants à réserver rapidement.

Inscriptions déjà ouvertes.

Entraid Vidéos

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

Le désherbage mécanique en mode digital

Epandage de précision: difficile en zone de montagne

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement