Quand les fongicides font bzzzzzz

Cultures
bourdons_lutte biologique_fraisiers et framboisiers

Les bourdons Flying Doctors distribuent un fongicide au coeur des fleurs de fraisiers et framboisiers pour lutter contre le botrytis.

09/01/2017 - 12:00

Des bourdons distribuent des fongicides biologiques au cœur des fleurs de fraisiers et framboisiers. Cette innovation développée par les groupes Lallemand et BioBest est primée lors du concours Sival innovation 2017 qui se déroulera à Angers du 17 au 19 janvier.

Partagez cet article: Quand les fongicides font bzzzzzz

Depuis 2016, les producteurs de fraises et de framboises peuvent lutter contre le Botrytis grâce à des bourdons pollinisateurs. Appelés les Flying doctors® , ces bourdons du groupe BioBest assurent une distribution en continu du produit Prestop® 4B . Ce biofongicide, développé par le groupe Lallemand-Plantcare, présente une efficacité élevée sans risque de développement de résistance. L’infection se produisant au niveau des fleurs, les deux groupes espèrent avec cette nouvelle solution apporter le biofongicide là où il est le plus nécessaire.

Le champignon Gliocladium catenulatum J1446 lutte contre le botrytis

Jusqu’il y a peu, la combinaison du champignon utile Gliocladium catenulatum J1446, développé par Lallemand Plant Care, avec les Flying Doctors® n’était autorisée et disponible que pour les producteurs belges et finlandais. Les autorités néerlandaises ont donné leur feu vert à la fin de 2015. Aujourd’hui, les producteurs néerlandais peuvent également compter sur la combinaison efficace des Flying doctors® et de Prestop® 4B — nom commercial du Gliocladium*. Les autorités françaises ont donné l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) du produit.

Le champignon Botrytis (Botrytis cinerea) se manifeste surtout pendant le stade de floraison des fraisiers et framboisiers. La maladie est particulièrement problématique, car en général, l’infection reste latente pendant une période prolongée, les symptômes de pourriture des fruits n’apparaissant que juste avant la récolte ou après celle-ci.

Le fongicide leur colle aux pattes

Lorsque la combinaison Flying Doctors® – Prestop® 4B est utilisée, ce sont les bourdons qui se chargent de l’application du produit à la place des producteurs. Les ruches de bourdons sont équipées d’un distributeur par lequel les bourdons doivent passer pour sortir de la ruche. Le biofongicide se colle à leurs pattes. Les bourdons s’envolent et déposent les le Gliocladium directement sur les fleurs qu’ils visitent en pollinisant les fleurs.

«Le Gliocladium présente une action polyvalente contre la pourriture grise», explique Sarah Van Beneden, directeur Produits chez Biobest. «Le champignon s’installe au même endroit, en concurrence directe, avec le Botrytis dont il prend finalement la place.» Mais le Gliocladium a plus d’un tour dans son sac: il produit aussi une enzyme qui endommage la paroi cellulaire du champignon phytopathogène. En raison des modes d’action multiples du Gliocladium, aucune résistance du Botrytis au champignon bénéfique n’a été observée.

Cadence infernale pour les bourdons

Les bourdons travaillent sept jours par semaine, du lever au coucher du soleil. Une lutte sans relâche qui contribue à la protection des fleurs en continu et à une réduction du temps alloué à la protection des cultures pour le producteur. Les bourdons sont aussi économes, grâce à leur méthode de travail précise. «La quantité de produit nécessaire est beaucoup moins élevée que pour une pulvérisation conventionnelle », ajoute Sarah Van Beneden.

À la fin de l’année 2015, un essai de démonstration a été réalisé chez un producteur de framboises sous serres aux Pays-Bas. «Nous voulions voir de nos propres yeux comment la lutte biologique contre la pourriture grise marchait», explique André Hennissen, le chef de la production. «La lutte préventive est extrêmement importante pour nos framboisiers qui fleurissent pendant 6 semaines, mais dont les fleurs ne sont ouvertes que pour un temps très court. Nous avions l’habitude de pulvériser des pesticides toutes les deux semaines», décrit-il.

Lors des échantillonnages, le Gliocladium a été retrouvé dans 100% des fleurs prélevées ce qui a permis de confirmer qu’avec l’effet combiné du champignon et du bourdon, il n’était plus nécessaire d’utiliser les pulvérisations chimiques pendant la période de floraison. Après cette période toutefois, le producteur a eu recours à la pulvérisation chimique, les bourdons étant devenus inopérants.

La combinaison du Flying doctors® et du Prestop® 4B est lauréate du concours Sival Innovation 2017 dans la catégorie «Intrants, protection des cultures, fertilisations». Le salon se déroulera à Angers du 17 au 19 janvier.

image-prestop-4b-1_opt

Combinaison gagnante pour les fraisiers et framboisiers.

Publicité
Simple Share Buttons