Tarn-et-Garonne: quels collectifs voulons-nous?

Bernard Tressols, président des cuma d’Occitanie et administrateur au niveau national, a dû argumenter sur la position du réseau régional en relation avec les  changements de mode de prise en compte des demandes de subventions Région Occitanie - Europe, lors de l'assemblée générale des cuma du Tarn-et-Garonne en décembre dernier.

Bernard Tressols, président de la fédération des cuma d'Occitanie, échange avec la Présidente de la Région Carole Delga, lors du salon Regal (Rencontres Gustatives Agricoles et Ludiques) à Toulouse.

C’est suite à une série de questions précises sur le changement du mode d’affectation des subventions aux cuma que Bernard Tressols a réagi.

“La Région a abondé nos demandes, à plusieurs reprises parfois de plus de 600000€. Elle nous a demandé de faire un choix: soit de jeter les dossiers une fois le montant de l’enveloppe atteint, soit de proposer une solution. Nous avons fait le choix de faire profiter tous les dossiers à moindre pourcentage. »

« Et nous nous battons, aujourd’hui avec les Civam et Trame,  pour une reconnaissance des collectifs au niveau européen, pour que s’il y ait bonification, elle aille aux collectifs en priorité, parce que c’est plus efficace, tout simplement. Mais permettez-moi aussi de penser que chacun a créé sa cuma, ici, non pour toucher des subventions, mais pour travailler.”

Entraid Vidéos

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement