Ambroisie: premiers cas de résistance aux herbicides

Les derniers tests de résistances réalisés font apparaitre des premiers foyers de résistances de l’ambroisie à feuilles d’armoise, aux herbicides.

En présence d’ambroisie, il faut un programme de désherbage cumulant la prélevée et la post-levée.

On observe les premiers cas de résistance de l’ambroisie aux herbicides de la famille des ALS (HRAC B). En outre, en Poitou-Charentes, les premières résistances identifiées sont celles au tribénuron et à l’imazamox, précise Terres Inovia.

Premières résistances identifiées en Poitou-Charentes au tribénuron et à l’imazamox

 

Résistance de l’ambroisie aux herbicides: mettre en œuvre tous les leviers

De plus, en raison de ses caractéristiques biologiques et de sa forte capacité d’adaptation, l’ambroisie se révèle difficile à éliminer des parcelles. Ainsi, une approche intégrée, avec un raisonnement à l’échelle de la rotation, est indispensable en associant les leviers de lutte agronomique: introduction de cultures d’hiver dans la rotation, gestion de l’interculture estivale, faux-semis et décalage de la date de semis de la culture de printemps, binage.

Les cas de résistance de l’ambroisie se rencontrent en Poitou-Charentes, Sud-Ouest, Rhône-Alpes, etc.

Associer obligatoirement les leviers

1 / Faux semis et décalage de semis

Parmi les leviers, figure le faux semis de printemps. C’est-à-dire une préparation précoce du sol dès fin mars et ensuite décaler la date de semis du tournesol vers début mai voire encore plus tard en cas de forte infestation, pour permettre une destruction mécanique ou chimique des premières levées avant le semis. Attention il est essentiel d’avoir une précocité de maturité des variétés de tournesol, adaptée à ces semis volontairement tardifs.

2 / Prélevée obligatoire

En présence d’ambroisie, il est indispensable d’avoir un programme de désherbage cumulant la prélevée et la post-levée. En effet, les solutions de prélevée ou de post-levée seules sont insuffisantes donc pas d’impasse sur le programme. Il faut bien entendu choisir une variété de tournesol tolérante (Clearfield, Clearfield Plus ou Express Sun) à l’herbicide appliqué en post.

Prélevée + post-levée

 Les produits de prélevée conseillés sont Racer Me 2l/ha ou Proman / Inigo à 2-2,5l/ha (métobromuron). Attention, il est nécessaire de suivre les recommandations de la firme vis-à-vis des doses d’utilisation du métobromuron selon le type de sol. Les programmes de prélevée puis post-levée avec des variétés tolérantes sont les plus performants. En post-levée, on conseille de respecter impérativement le stade du tournesol et la dose d’homologation :

  • Pulsar 40 1,25l/ha à 4 feuilles du tournesol. Préférez une double application de Pulsar 40 à 0,625l/ha + Actirob B (ou Dash HC) à 1l/ha dès 2-3 feuilles du tournesol ou 2-3 feuilles vraies du soja, avec 8-10 jours d’intervalle entre les deux applications.
  • Passat Plus 2l/ha à 4 feuilles du tournesol. Préférez une double application de Passat Plus à 1l/ha dès 2-3 feuilles du tournesol, avec 8-10 jours d’intervalle entre les deux applications.
  • 2 applications de Express Sx 30g/ha + Trend 90 avec la première application à 2-4 feuilles du tournesol, la deuxième 8 à 10 jours plus tard.

Le fractionnement améliore l’efficacité, à condition de respecter l’intervalle de 8-10 jours entre les deux applications et d’anticiper la première demi-dose.

Mécanismes de résistance

Constat inquiétant: l’essentiel de la résistance est de type Non Lié à la Cible (RNLC). D’autres modes d’action (que les inhibiteurs de l’ALS ici étudiés) peuvent être concernés par une diminution puis une absence d’efficacité. La majorité des ambroisies résistantes ne le sont pas devenues par mutation génétique (Résistance Liée à la Cible – RLC – étoile bleue dans les cartes ci-dessus) mais par d’autres mécanismes. La détoxification accrue des herbicides en est un exemple. La gestion de la RNLC est très difficile. La combinaison des leviers rappelés ci-dessus est obligatoire pour préserver l’efficacité du désherbage.

A lire aussi :

La lutte conte l’ambroisie passe aussi par les machines.

Plantes invasives : la lutte s’organise.

Entraid Vidéos

Vague de gel dévastatrice dans les cultures

De l’électrique à la robotique dans les vignes

Quand détruire le couvert avant un maïs fourrage?

Un bec pour la moisson du chanvre

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement