Que faut-il retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron ?

Emmanuel Macron a annoncé hier mercredi 31 mars 2021 la mise en place du 3ème confinement dans le cadre de l'épidémie de Covid 19. Voici les nouvelles mesures qui entreront en vigueur.

Les principales mesures pour freiner le virus.

C’est un troisième confinement qui se met en place pour le mois d’avril 2021. Le président de la république a annoncé étendre à toute la France les limitations de déplacement en vigueur dans les 19 départements.

Autrement, il faut retenir que du 3 avril au 2 mai partout en France :

  • Le couvre feu est maintenu à 19h;
  • Le télétravail est systématique;
  • Les commerces seront fermés selon la liste déjà définie;
  • Les déplacements inter régionaux après le 5 avril sont interdits sauf motifs impérieux;
  • Les déplacements au-delà de 10 km de son domicile mais toujours dans son département de résidence sont autorisés (ou dans un rayon de 30 km à l’extérieur du département pour les communes limitrophes d’autres départements) à condition de présenter une attestation dérogatoire.

Les écoles ferment dès vendredi.

Certains commerces vont également à nouveau devoir baisser leurs rideaux.

Voici la liste des commerces autorisés à ouvrir :

  • les commerces d’alimentation
  • les garages automobiles,
  • les supérettes,
  • les librairies,
  • les disquaires,
  • les salons de coiffure,
  • les magasins de bricolage et de jardinerie,
  • les magasins d’informatique et de télécommunication,
  • les fleuristes,
  • les auto-écoles,
  • les cordonneries,
  • les agences immobilières,
  • les tabacs,
  • les pharmacies.

Plus d’informations à suivre.

À LIRE AUSSI SUR LES MESURES LIÉES À LA COVID :

Ai-je encore le droit d’organiser une réunion professionnelle?

Un salarié symptomatique Covid peut désormais s’isoler seul : mode d’emploi

Prise en charge et isolement pour les agriculteurs et salariés symptomatiques

Prolongation des aides aux entreprises et employeurs agricoles

Des mesures pour rebondir


[Article du 28 octobre 2021]

Les mesures de confinement annoncées le 28 octobre visent à réduire au minimum les contacts et déplacements jusqu’au 1er décembre. Mais pas question pour autant d’entraver l’économie jugée essentielle. Le point.

Quel résumé du discours du Président Macron doit-on retenir? Tout d’abord, aucune annonce n’a concerné directement le secteur agricole. C’est à Jean Castex que revient la lourde charge d’expliciter dans le détail les mesures pratiques à venir. Par rapport au premier confinement, peu de choses diffèrent. Si ce n’est la volonté exprimée par le premier personnage de l’Etat : éviter absolument que l’économie ne s’effondre.

Pour en savoir plus : vidéo de l’allocution présidentielle sur le reconfinement.

Résumé du discours de Macron: pas d’impact direct sur l’activité agricole

En pratique, il devrait y avoir peu de conséquences sur l’activité agricole. En outre, il sera toujours possible de se rendre chez son concessionnaire. Ou de faire collecter les produits végétaux ou animaux sur sa ferme. De même, pas question de fermer les abattoirs et la circulation ne sera pas entravée pour se rendre au travail.

Il a été rappelé aussi que les commerces essentiels, dont l’alimentation, ne seront pas affectées par les mesures anti-covid annoncées par le Président. Les circuits agro-alimentaires ne devraient donc pas être perturbés. D’autant plus que, contrairement au premier confinement, les marchés alimentaires ne fermeront pas leurs portes. Et comme les écoles demeureront ouvertes, les besoins en approvisionnement des cantines ne cesseront pas.

Attention aux chantiers communs

Mais l’appel à la prudence réitéré par les plus hautes autorités politiques et sanitaires devraient encore atténuer la proximité habituelle dans les relations professionnelles. Les réunions jugées non prioritaires pourraient être décalées et les contacts directs avec les fournisseurs ou conseillers devraient être freinés.

Ces appels à la prudence sont d’autant plus importants lorsqu’il s’agit de partager des équipements en commun ou de réaliser des chantiers ensemble. On l’a vu récemment à l’occasion d’un chantier d’ensilage où un cluster est malheureusement apparu. 

Quid de la consommation?

Plus globalement, la deuxième vague de coronavirus inquiète tous les responsables économiques. Et elle bouscule d’ailleurs les bourses mondiales. La crise sanitaire se rajoute aux désordres du monde, géopolitique, sécuritaire et climatique. Or, en période de crise, on ne peut espérer une économie prospère comme l’a rappelé le Président.

Dans ces conditions, à seulement deux mois des fêtes de fin d’année, on redoute les conséquences sur la consommation des ménages en produits alimentaires plus «festifs».

A lire également : Réunions, AG, chantiers : comment s’organiser avec le reconfinement?

Pour en savoir plus, retrouvez notre dossier spécial Covid-19.

Entraid Vidéos

Une AG sous format d’un journal télévisé

Salon Terr’Eau Bio, rendez-vous les 30 juin et 1er juillet

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

Le désherbage mécanique en mode digital

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement