Saône-et-Loire: plaquettes bois pour les litières

Les litières en plaquettes de bois séduisent de plus en plus les éleveurs bourguignons peu autonomes en pailles mais disposant de ressources bocagères.

Sur l'exploitation du gaec de Bontin à Autun, les éleveurs utilisent une litière en plaquettes bois.

L’assemblée générale de la cuma Compost 71 sur l’exploitation du gaec de Bontin à Autun s’est déroulée le 14 septembre. A l’occasion d’une visite des bâtiments de l’exploitation, chaque agriculteur présent a pu témoigner de son expérience des litières en plaquettes pour les animaux. Des apports très positifs  dans cette région d’élevage où les exploitations ne sont pas autonomes en paille mais possèdent souvent des ressources bocagères. Avec les litières bois, les haies présentes sur le territoire peuvent ainsi être valorisées tout en étant gérées durablement

grappin haies bocagères

Grappin de la Cuma Compost71 en démonstration le 14 septembre.

Etienne Bourgy, de la chambre d’agriculture de la Nièvre, est venu apporter un regard d’expert sure les haies et sur le bois avant la coupe: potentiel de la haie ou des arbres, sélection, etc. Toutes ces informations permettront d’aider les agriculteurs dans cette démarche. 70  à 80 personnes ont assisté, après l’AG statutaire, aux démonstrations coupe de bois (grappin de la cuma Compost 71 ) et déchiquetage (déchiqueteuse de la cuma Terr’eau de la Nièvre ).

déchiqueteurTerr'eau

Déchiqueteuse de la cuma Terr’eau de la Nièvre en démo.

Voir l’article d’Entraid et le reportage de la Chambre d’Agriculture sur le sujet

 

 

Entraid Vidéos

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement