ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Sécheresse: une majorité de départements en surchauffe

Partager sur

Sécheresse: une majorité de départements en surchauffe

Des mesures visant à restreindre les prélèvements d'eau à usage agricole sont déjà en place dans certains départements

Une recharge insuffisante des nappes phréatiques, un déficit pluviométrique important et des prévisions pour un été plus chaud et plus sec fait planer le spectre de la sécheresse.

Un épisode de sécheresse s’annonce pour 2022. En effet, avant le début de l’été, 15 départements dépassent déjà le stade de la vigilance pour les prélèvements d’eau. En outre, 7 sont en alerte, 6 en alerte renforcée et 2 en situation de crise. Pour chacun, des arrêtés préfectoraux restreignent notamment les prélèvements d’eau à des fins agricoles pouvant aller jusqu’à 50%.

Avant le début de la période estivales, 15 départements sont placés en alerte pour les prélèvements d'eau

Début mai, 15 départements connaissent déjà des restrictions pour les prélèvements d’eau à usage agricole.

Un déficit hydrique précoce qui annonce une sécheresse 2022

Entre septembre 2021 et mars 2022, la recharge des nappes phréatiques est déficitaire d’environ 20%. La situation est particulièrement préoccupante dans le Grand Est, en PACA, dans le nord Aquitaine ainsi qu’en Bretagne.

Durant la même période, le déficit pluviométrique est en moyenne de 19%. Il atteint 25% en PACA et dans la Région Grand Est.

la majorité des département enregistre des températures moyennes supérieures à la normale

Une majorité de départements en surchauffe avec des températures moyenne sur un mois jusqu’à 3°C supérieures à la normale.

Des températures estivales

Pour la période des Saints de glace, l’ensemble du territoire connait des températures estivales. Pour les 30 derniers jours, une majorité de départements affichent des températures moyennes de 1°C supérieures à la normale. Le Massif Central enregistre des moyennes supérieures à 2°C. La situation est encore plus préoccupante dans les Alpes et une partie des Pyrénées qui enregistrent pour le mois écoulé des moyennes de températures de plus de 3°C supérieures à la normale.

A lire: Semis direct: une solution anti sécheresse?

Un été plus chaud et plus sec

Dans son bulletin rassemblant les tendances climatiques pour les mois de mai, juin et juillet, Météo France est pessimiste. Pour les températures, le scénario retenu comme étant le plus probable est «plus chaud que la normale.» Même si ces prévisions à long terme sont à prendre avec précautions, le bulletin indique «une confiance relativement élevée dans ce scénario pour cette période de l’année.»

De plus, la tendance pour les précipitations est un trimestre qui serait plus sec que la normale. Néanmoins, la confiance dans ce scénario est plus faible que pour les températures.

Enfin, à lire également:

Récolte de l’herbe 2022: «Faute de rendement, on va vendre des vaches».

Moisson 2022: la sécheresse aura un impact sur les rendements.

Que signifie le dernier rapport du GIEC pour les agriculteurs?