[Moissons dans la Marne – Ep 2] Cuma de Congy : la télémétrie pour optimiser l’organisation et les chantiers

En région
télémétrie pour organiser les moissons cuma de Congy

La moissonneuse-batteuse Claas Lexion 760 Terra Trac à guidage Gps de la cuma de Congy.

01/08/2018 - 18:09

Pour ce deuxième épisode de notre web-série des moissons dans la Marne, partez à la rencontre de la cuma de Congy, dans le sud-ouest du département entre Sézanne et Epernay, qui utilise la télémétrie pour faciliter son organisation et optimiser ses débits de chantier. L'occasion de revenir aussi sur les rendements 2018 en blé, colza et escourgeon.

Partagez cet article: [Moissons dans la Marne – Ep 2] Cuma de Congy : la télémétrie pour optimiser l’organisation et les chantiers

La cuma de Congy (440 000 € de CA) a été créée en 1962 et compte aujourd’hui 110 adhérents et 1 salarié. Elle regroupe 24 sections du travail du sol à la moisson, en passant par l’épandage. La section récolte comprend 6 adhérents répartis en 2 groupes distants de 25 km. Elle utilise deux moissonneuses-batteuses : une Claas Lexion 760 Terra Trac avec guidage gps (4 utilisateurs) et une Claas Lexion 540 C (2 utilisateurs).

Le Président de la cuma, Emmanuel Pietrement explique : « avec nos deux machines, nous avons décidé de nous organiser en deux groupes différents pour limiter les déplacements sur route étant donné que les parcelles des six adhérents de la section moisson sont éloignés en deux zones distantes de 25 km.

Pour préparer au mieux la campagne et faciliter l’organisation, le trésorier, Jean Hugues Ravillion, recense chaque année, la surface et localisation des parcelles ainsi que la date de semis et la variété à récolter afin de prévoir les déplacements de la machine.

Affiner les réglages à distance

En cours de campagne, nous essayons de nous réunir tous les matins à 9 heures pour préparer l’organisation de la journée. Il y a deux chauffeurs sur la machine, ce qui permet de tourner toute la journée. Nous avons fait le choix d’investir dans une machine avec un bon débit de chantier, car le parcellaire des adhérents est assez morcelé. De plus, cela nous apporte du confort et nous évite de moissonner la nuit. La majorité de la récolte est vidée à plat à la ferme, ce qui permet de suivre la machine avec deux remorques de 14 tonnes.

La machine est équipée du Telematics de Claas (télémétrie) ce que facilite l’organisation et l’optimisation du chantier. En effet, nous pouvons voir la position de la machine en temps réel, et le concessionnaire peut nous aider à distance à affiner les réglages pour optimiser au maximum les performances. »

télémétrie pour organiser les moissons cuma de Congy

Cuma de Congy – Moisson 2018

A lire également dans la web-série « Les moissons 2018 dans la Marne » :

[Episode 1] Cuma des Sources : « Nous n’avons qu’une seule moisson à faire et pas cinq »

[Episode 3] Cuma de la Fontenelle : le groupe pour l’optimisation des coûts

[Episode 4] Cuma de la Noblette : « c’est l’entraide lors de la moisson qui a déclenché la création de la cuma »

 

D’autres cuma récoltent des données avec la télémétrie : La télémétrie pour une organisation millimétrique


Pour suivre la récolte en temps réel, direction le dossier : Moissons et prévisions de récoltes 2018

ble colza orges moissons 2018 recolte

A la une d’Entraid, la récolte des moissons 2018.

Publicité
Simple Share Buttons