Une couverture de silos qui se mange

Pulvériser un liquide organique capable ensuite de se solidifier, c'est la nouvelle solution de couverture de silos de TFZ, médaille d'argent au salon Energy Decentral.

Le coût devrait être nettement plus élevé que celui d'une solution plastique.
L’institut public TFZ Straubing a reçu une médaille d’argent au salon allemand Energy Decentral, jumelé à Eurotier, pour une couverture de silos liquide s’appliquant en pulvérisation. Elle se solidifie ensuite et reste liée à l’ensilage, pour partir en méthanisation, étant composée de substances organiques.  Pour l’alimentation du bétail,  le dossier  reste à discuter car la mixture employée comprend du latex, non reconnu comme aliment ou additif alimentaire par l’administration allemande.
Moins de travail
L’intérêt de cette méthode est de simplifier le travail. On remplace la pose des bâches par le passage d’une machine spéciale,  chargée de réaliser le mélange au dernier moment des deux composants de la mixture et de l’appliquer. Ensuite, rien à enlever, pas de déchets à gérer.
À industrialiser
Il reste encore des travaux de mise au point mais TFZ Straubing cherche déjà un industriel à qui vendre son invention. Le coût devrait être nettement plus élevé que celui d’une solution plastique. La « bâche liquide » du TFZ comprend de l’huile de colza, de l’eau, du latex, du glycérol, des fibres de cellulose…
couverture silo

Encore au stade du développement.

 

Cette invention en rappelle une autre, française, que présentait France3 en 2016.

Entraid Vidéos

[Coup de coeur] Métha Bel Air, une pionnière du biogaz

[Méthanisation] Les cuma à fond dans leur rôle

Méthanisation: l’expérience éclairée de la SAS Métha-Ferchaud

Chaud, le méthaniseur !

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement