Pour un bon ensilage de maïs, observez le grain

Fourrages
Observation d'un épi de maïs

Lorsque la date approche, il faut observer les grains pour évaluer de taux de matière sèche du maïs. L’objectif est de réussir à récolter lorsqu’il atteint 32% (©Pascal Bordeau).

30/08/2016 - 11:12

L’organisation du chantier impose de devoir anticiper son ensilage de maïs. Pourtant, l’éleveur ne doit pas perdre de vue que la date optimale dépend du stade de développement de la culture. En 2016, avec la forte hétérogénéité des maïs, l’observation des grains pour décider cette date se justifie encore plus que d’habitude.

Partagez cet article: Pour un bon ensilage de maïs, observez le grain

Ni trop tôt, ni trop tard, le bon silo de maïs se fait avec une récolte aux alentours de 32% MS (plante entière). Á ce stade, l’amidon est réparti en trois tiers dans les grains des couronnes centrales des épis : amidons laiteux, pâteux et vitreux. « Récolter avant, c’est un manque à gagner en rendement et en qualité (teneur en amidon), ainsi que des pertes par jus», rappelle Arvalis-Institut du végétal. « Le faire après, c’est risquer une conservation difficile. »

C’est le grain qui commande

Pour déterminer la date optimale de récolte, il est conseillé de démarrer l’observation des cultures trois semaines après la floraison. Á cette date, il reste «6 à 8 points de matière sèche à acquérir pour atteindre les 32%», résume Arvalis. «Cela représente 20 à 30 jours selon les régions, la période de récolte et le scénario climatique de la fin de l’été et de l’automne.» Pour préciser l’évaluation, l’institut préconise surtout de s’en remettre à l’observation du grain et de se référer à la grille de maturation qu’il diffuse.

grille maïs fourrage Arvalis

A lire aussi : « Feu vert pour les ensileuses ».

Publicité
Simple Share Buttons