Trois mélangeuses à l’essai

En janvier 2015, le réseau Cuma et les Chambres d’agriculture du Limousin ont comparé trois mélangeuses Lucas : à pales, à vis et automotrice. Consommation de carburant, temps de travail, qualité du mélange et coût ont tour à tour été évalués selon trois types de rations.

Trois machines Lucas ont été comparées

  • la mélangeuse à double vis verticale Spirmix Jet 180, 18 m³, 8 couteaux par vis, distribution par trappe ou turbine de paillage, pesée embarquée
  • la mélangeuse à pales horizontales Qualimix, 20 m³, système de coupe indépendant pour fourrage grossier, vis de déchargement côté gauche, pesée embarquée
  • la mélangeuse automotrice Autospire, 12 m³, 140 cv, vis verticale, 2 roues motrices, 4 roues directrices, fraise de chargement, distribution par tapis arrière (D et G), pesée embarquée

Avec trois rations

  • la ration 1 pour vaches allaitantes : 3,34 t dont foin (7%), ensilage herbe (53%) et ensilage maïs (40%)
  • la ration 2 pour vaches allaitantes : 2,48 t dont enrubannage (18%), foin (14%), ensilage herbe, (24%), ensilage maïs (44%)
  • la ration 3 pour vaches laitières : 2,77 t dont foin (5%), maïs grain humide (5%), tourteaux (7%) et ensilage maïs (83%).

Les mesures

  • des mesures relatives aux différents temps  ont été effectuées : chargement de chaque aliment, mélange, déplacement, et distribution
  • l’homogénéité du mélange  a été étudiée :
    mesure de granulométrie : >2 cm, de 1 à 2 cm, <1 cm
    et mesure du taux de MS après 48 h en étuve
  • et mesure de la consommation au travail, y compris le chargement

Etude de coût

Le  calcul intégre le prix d’achat, la durée d’amortissement, les frais financiers et divers, l’entretien, le fonctionnement (tracteur mélangeuse et chargeur, gasoil, main-d’œuvre), le volume d’activité (tonnes de MS distribuées/an), les frais de déplacement entre adhérents si la machine est en cuma.

Les résultats

Résultats mélangeuses

Critères de choix de la mélangeuse

Le type de rationLa proportion de fourragers grossiers ou humides va influer sur le temps de mélange nécessaire et la consommation de carburant. En présence d’une ration constituée de foin ou enrubannage en proportion très importante, l’éleveur devra s’interroger sur l’intérêt réel d’une mélangeuse en comparaison d’une simple dérouleuse.
La configuration des silos et bâtimentsLes types de machines sont plus ou moins maniables. Ainsi, la mélangeuse à pales est d’une longueur supérieure à celle à bol.
Le coûtLes prix de revient sont sensiblement équivalents entre les deux types de mélangeuses traînées. L’opportunité de mutualiser l’investissement diminue considérablement le coût de revient de l’automotrice.
A voir aussi : franchise de coupe de fourrage, option paillage.

Entraid Vidéos

Semer les couverts végétaux avec un broyeur

Un tracteur John Deere 8R autonome au CES de Las Vegas

Zapping vidéo: nos plus belles images de 2021

Le tracteur portique à hydrogène a une longue histoire

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement