[Billet] Achat groupé: quand les habitudes sont bousculées

Le national
Achat groupé de matériels agricoles, appel offre tracteur

Ensileuses, télescopiques, tracteurs... Les appels d'offres pour regrouper les achats pourraient se multiplier.

31/10/2018 - 06:54

Grouper les achats, les agriculteurs le font déjà: GNR, lubrifiants, engrais, etc. Ce qui est nouveau cette année, c’est de se regrouper pour investir dans plusieurs automoteurs.

Partagez cet article: [Billet] Achat groupé: quand les habitudes sont bousculées

Le développement des opérations du type « achat groupé de matériels agricoles » pose beaucoup de questions, surtout depuis qu’une fédération de cuma de l’ouest de la France a lancé un appel d’offre pour investir dans une trentaine de télescopiques et 20 ensileuses. Étonnant? L’achat groupé, c’est juste l’essence même des cuma. Sauf qu’habituellement, ce sont plusieurs utilisateurs qui se rassemblent autour de l’achat d’une seule machine.

Quand on sait que, chaque année, l’ensemble des cuma acquiert entre 700 et 1.000 tracteurs, on peut largement se dire qu’il est légitime pour le réseau cuma de faire évoluer les modes d’acquisition des machines. Le réseau cuma, c’est un peu le plus gros client des concessionnaires sur le territoire.

Evolution marche tracteur reseau cuma

Cet histogramme illustre le pourcentage de tracteur agricole acheté dans le parc cuma sur l’année 2017. Le début d’année s’avère être une période riche en investissement dans le réseau cuma.

Et pourquoi pas?

Regardez bien. Aujourd’hui, il y a un grand nombre de sites internet qui proposent d’acheter des camions d’engrais, des pièces détacher de machines ou encore des aliments en ligne. «Groupez-vous et acheter, ça coûtera moins cher.» Et bien c’est le même raisonnement avec un plateau à paille, une remorque, un véhicule utilitaire, un télescopique ou encore une moissonneuse-batteuse.

A l’ouest, le réseau des cuma a, cet été, concrétisé cette demande. En proposant aux constructeurs et à ses adhérents agriculteurs, deux opérations d’achat groupé, l’une sur une vingtaine d’ensileuses et l’autre sur trente télescopiques. Une première en France dans le secteur agricole pour de tel type de matériel et un tel volume. Car des initiatives comme celle-ci, il en existe à plus petite échelle. En début d’année, trois cuma de la Sarthe et de l’Orne se sont réunies pour commander trois semoirs de la marque Weaving.

 «Certaines habitudes seront perturbées»

Le 16 ocotbre dernier Alain Savary, directeur général de l’Axema, expliquait « s’attendre à ce que ce type de démarche se fasse plus fréquente à l’avenir:Le schéma classique de la vente de matériels va évoluer, certaines habitudes seront perturbées.» Mais jusqu’à quel niveau? «Autant je pense que la location de matériels va se développer durablement au détriment de l’acquisition, autant j’ai des interrogations sur la place que prendrons ces achats groupés», a-t-il dit en substance.

La location, presque tous les constructeurs d’automoteurs en propose. Même Berthoud a lancé une offre de location annuelle de pulvérisation trainé en septembre dernier. Est-ce une réaction à l’apparition des plateformes de type WeFarmUp ou de www.votremachine.com ou l’identification d’une approche différente de la gestion de son parc matériel? Sans doute un peu des deux.

appel d offres berthoud

Les formules de location longue durée Berthoud Rent sont proposées sur les Hermès, Sprinter, Tracker et Vantage.

Toujours est-il que les mœurs évoluent. L’acquisition des machines agricoles est au cœur du réseau coopératif et il est normal que des actions sur de l’achat groupé se mettent en place.

Réticences

A la rédaction d’Entraid, nous avons bien senti les réticences des constructeurs au niveau national ou des concessionnaires plus localement. Elles sont mêmes pour certaines légitimes par rapport au procès commercial actuellement en vigueur. Où est véritablement le problème dans le fait d’acheter 25 tracteurs en vue de réduire les coûts d’achats? Dans le fait que l’on n’a pas encore imaginé sa mise en place opérationnelle? Est-ce la question de la reprise? Ou celle des contrats d’exclusivité qui lient les concessionnaires aux constructeurs? Le SAV? Autant de questions qui se posent aujourd’hui.

Il faudra sans doute changer les modalités de fonctionnement, contourner les problèmes et faire preuve de créativité. Cela que l’on soit client ou vendeur. A ce propos, le constructeur Kubota en association avec le réseau des ETA qui ont lancé, sur le second semestre 2018, une offre d’achats groupés de tracteurs M7002 avec un taux de remise compris entre 3 et 5% du prix net du tracteur configuré. C’est une autre approche que celle du réseau cuma. Elle repose à première vue sur les mêmes enjeux. Et c’est tout aussi intéressant.

A lire sur le sujet :

APPEL D’OFFRES POUR UN ACHAT GROUPÉ DE 30 TÉLESCOPIQUES: MANITOU CHOISI

APPEL D’OFFRES : UN MODÈLE À INVENTER

DES CONCESSIONNAIRES PLUTÔT SCEPTIQUES

UN APPEL D’OFFRES POUR UN ACHAT GROUPÉ DE 20 ENSILEUSES ET 30 TÉLESCOPIQUES DANS L’OUEST


Pour aller plus loin sur la thématique des ensileuses et de l’achat groupé de matériels agricoles

Comment bien choisir et acheter son ensileuse ?

Comparatif ensileuses : plutôt de bons réglages à faire que de mauvaises machines

[Dossier] Combien ça coûte : le vrai prix des matériels agricoles

Tracteurs agricoles au Rayon X : les coûts de détention de 7 modèles de 160 ch 

Publicité
Simple Share Buttons