D’Adélaïde à Bordeaux, les « Best of Wine Tourism » décernés à 10 vignobles

Le Réseau des capitales de grands vignobles, qui fait la promotion de l'oenotourisme, a remis 10 prix internationaux à Bordeaux à l'issue de sa conférence annuelle, a indiqué vendredi la Chambre de commerce et d'Industrie qui a créé cet événement.

Ces trophées peu connus du grand public sont recherchés par les domaines viticoles, qui les utilisent pour mieux faire connaître leurs initiatives.

Au total, 467 candidats dont 86 concernant la région bordelaise, ont participé à cette édition, dont le but est de mettre en avant les efforts réalisés par les régions membres pour la promotion de l’oenotourisme, un secteur en constant développement.

Le château de la Dauphine (appellation Fronsac en Gironde) a reçu un « International Best of Wine Tourism » pour ses visites de vignobles à bord d’une 2 CV.

Se sont également distingués Gemtree Wines dans la région d’Adélaïde (Australie), Bodegas Valdemar et Museo Villa Lucia (Bilbao/Rioja, en Espagne), le Bouche à oreille (Lausanne, Suisse), Ingelheimer Winzerkeller (Mayence/Rheinhessen, Allemagne), Rosell Boher Lodge (Mendoza, Argentine), Quinta da Pacheca (Porto, Portugal), Louis M. Martini Winery dans la Napa Valley (Etats-Unis), Casa Valle Vinamar (Valpareiso, Chili) et Villa Quaranta Tommasi Wine & Spa Hotel (Vérone, Italie).

« Quand une chose comme ça arrive, cela veut dire que nous allons dans la bonne direction. Cela va avoir un écho », a déclaré à l’AFP, trophée en main, Luca Palmieri, directeur des ventes de cet hôtel italien qui propose 1.300 vins, à l’occasion de la soirée de remise des prix jeudi soir à Bordeaux.

Ces trophées peu connus du grand public sont recherchés par les domaines viticoles, qui les utilisent pour mieux faire connaître leurs initiatives.

La prochaine conférence annuelle aura lieu à Mayence. Jeudi, le Réseau des capitales, qui fêtait ses 20 ans dans la capitale bordelaise, a décidé de se retrouver à Mendoza en 2021, à Vérone l’année suivante puis à Lausanne en 2023.

A LIRE AUSSI :

La filière viticole doit s’adapter aux nouveaux modes de consommation (étude)

Moins de bordeaux, plus de bio: les foires aux vins s’adaptent au goût des consommateurs

Vendanges: le ministère revoit à la baisse un millésime 2019 déjà en berne

Entraid Vidéos

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

Jouer à Super Mario Bros sur l’IntelliView d’un tracteur New Holland

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement