[Semis direct] Avis d’utilisateur sur le semoir à dents VibroSeeder

Tests et avis

19/01/2017 - 10:22

Se lancer dans la technique du semis direct ou simplifié en faisant le choix d’un semoir à dents. C’est le choix de Michel Touron dans le Gers. Aucun regret mais de la rigueur dans la préparation.

Partagez cet article: [Semis direct] Avis d’utilisateur sur le semoir à dents VibroSeeder

Quand un combiné semoir-herse rotative a fait son temps, quel système choisir pour le remplacer? C’est précisément cette question que s’est posé, il y a 4 ans, Michel Touron, président de la cuma de Monferran-Savès dans le Gers. Renseignements pris et après quelques démonstrations,  le choix s’est porté sur un semoir à dents VibroSeeder de 5m et, avec l’expérience, aucun regret pour le moment.

Une bonne préparation en amont

Contrairement aux semoirs à disques qui peuvent travailler dans des sols accidentés, le semoir à dents demande une préparation soignée ou un sol plat. Les disques sont généralement montés sur des parallélogrammes qui permettent de suivre les imperfections du terrain. Par contre, les dents sont fixes sur le châssis et ne peuvent pas suivre le relief. «Pour avoir une profondeur de semis homogène, il faut donc impérativement un sol bien préparé. Mais il ne faut pas rêver, on n’a pas une mise en terre comme avec un semoir à disques. Le fait d’avoir des graines enterrées à des profondeurs légèrement différentes, une régularité moins précise qu’avec un combiné, c’est un peu ce qui me faisait peur au début. Mais après 4 ans d’expériences, les rendements sur blé ne sont pas différents.»

DSC06124

La dent agit comme un chasse-débris et empêche les résidus végétaux de se retrouver en contact avec la semence.

Un réglage soigné de la profondeur de semis

Chaque année, c’est près de 100ha qui sont semés avec le VibroSeeder. Du blé, tournesol, sorgho, prairie, ainsi que des couverts végétaux. Le semoir possède 6roues basse pression permettant d’assurer la précision de la profondeur de semis. «Avec la régularité du terrain, le réglage de la profondeur de semis, via les roues basse pression, est la seconde condition pour un semis réussi.» Il y a aussi un autre avantage qui se dégage avec l’expérience. «Les dents n’enfouissent pas les débris végétaux au fond de la raie de semis. Elles agissent comme un chasse-débris ce qui permet de déposer la graine directement sur un terrain ferme et propre. La fermeture du sillon est ensuite assurée par la herse fixée à l’arrière.»

Un essai a aussi été réalisé sur maïs directement derrière la moissonneuse-batteuse. «Bien sûr, on a eu rapidement des problèmes de bourrages. Mais sur un maïs bien broyé, je pense que cela peut passer. Un autre essai sera certainement réalisé cette année.»

DSC06120

Un réglage précis des roues de jauge est une des conditions pour une profondeur de semis régulière.

Un entretien réduit

Pas de pièce en mouvement, pas de roulement, «donc peu d’entretien. Depuis 4 ans, je n’ai pas encore changé les socs au carbure montés sur les dents». Moins cher aussi en carburant qu’un combiné. «La consommation est de l’ordre de 5l/ha pour un travail réalisé le plus souvent autour des 12 km/h. Le semoir à dents est un outil efficace mais il ne faut pas avoir peur de la simplicité.»


A lire sur le même sujet #Semis #direct :

Tout savoir sur le semis direct sur Entraid.com : SD SDSC Semis direct

Matériel : Semis direct, simplifié : quel semoir choisir ?

Test matériel : [Semis direct] Avis d’utilisateur sur le semoir Gaspardo Gigante 4m traîné

[Semis direct] Avis d’utilisateur sur le semoir Sly Boss

Le semoir Sly Boss accompagne la montée en puissance du semis direct

Retour utilisateurs : 11 semoirs testés en semis direct sous couvert

Dans la Marne : Huit semoirs de SD et TCSL en démonstration

Comportement : Semis direct de maïs : restons curieux et acceptons de « perturber » notre oeil

Chantier de pro : #semis de maïs #non labour : un staff de pros dans les Landes

Initiatives : Direct, astucieux et orignal ! #semis de maïs #sdsc

Publicité
Simple Share Buttons