#semis de maïs #non labour : un staff de pros dans les Landes

Cultures
mais semis chantier organisation cuma trois sols landes

La cuma délègue l'ensemble des semis de maïs à un seul chauffeur, Hervé Lavielle, pour gagner du temps (© Frédéric Maligne).

09/05/2016 - 12:00

A la cuma des Trois Sols, les 245 ha de semis sont réalisés avec un débit de 2 ha/h. Du sport de haut niveau ! Chauffeur dédié, autoguidage, ravitaillement au champ… Rien n’est laissé au hasard.

Partagez cet article: #semis de maïs #non labour : un staff de pros dans les Landes

Il a fallu attendre que cesse la pluie pour que les semis puissent commencer, à la cuma des Trois Sols, dans les Landes. Deux semaines de travail sont nécessaires pour venir à bout des 245 ha de maïs cultivés en non labour. Les six adhérents partagent les mêmes techniques culturales simplifiées :

  • un passage de déchaumeur à disques sur les couverts (avoine, vesce, trèfle, féverole, radis)
  • un passage de cultivateur lourd, trois rangs de dents, 4m de large, juste avant l’implantation du maïs
  • le semis avec un combiné herse rotative de 4,60 m et un semoir 6 rangs

Trois sols

semis chantier mais landes TCS semis direct

La vitesse varie entre 5 et 6,6 km/h (© Frédéric Maligne).

Comme son nom l’indique, la cuma est à cheval sur trois types de sol. « La zone des bords de gaves se compose de bonnes terres d’alluvions, inondables. On trouve plus de cailloux dans les zones intermédiaires, qu’il faut irriguer. Enfin, il y a les coteaux argileux », résume-t-il. Le planning est dicté par la nature des sols. « Trois types de sols, c’est un avantage. Les périodes de semis s’étalent », estime-t-il. Le chantier commence par les sols caillouteux, les premiers qui sont ressuyés. La priorité est aussi donnée aux terres argileuses, car les fenêtres météo favorables au semis sont plus étroites.

Sans labour

equipement semis mais cuma trois sols landes

Un ensemble imposant, à manier avec précaution dans les petites parcelles (© Frédéric Maligne).

Les six adhérents gèrent leurs parcelles de maïs comme une seule exploitation. Une cuve de 800 l d’engrais et de 600 lde désherbant est accrochée à l’avant du tracteur. Un combiné de 4 m de long est attelé à l’arrière. L’ensemble est imposant, d’autant plus que les parcelles sont petites ! A la manœuvre, une seule personne. Il s’agit d’un adhérent qui devrait bientôt devenir salarié par le biais d’un groupement d’employeurs. « Notre organisation nous permet de gagner du temps », justifie Fabrice Casteraa. Il préfère déléguer ce chantier à une personne habituée aux gabarits des outils et aux réglages en cabine.

Deux hectares par heure

autoguidage semis mais

Avec l’autoguidage, le chauffeur gagne en confort (© Frédéric Maligne).

Avec l’autoguidage, le chauffeur n’a plus à fixer en permanence le traceur. Le travail est donc moins fatiguant et il peut se concentrer sur d’autres points. Son débit : 2 ha/h. La vitesse varie entre 5 et 6,6 km/h. Cette année, les créneaux météo sont serrés. Les journées de semis commencent à 6h et se terminent à minuit à la cuma des Trois Sols. Leur secret : optimiser le chantier en ravitaillant l’outil au champ, grâce à une cuve d’eau et d’engrais sur remorque. « Je suis sûr qu’on gagne 1/3 du temps grâce à ce système », confie-t-il.

Deux tracteurs de 200 ch

Le chantier est bien parti. D’autant que la cuma dispose de deux tracteurs neufs de 200 ch. Les adhérents mettent un point d’honneur à bien nettoyer, entretenir et réviser le matériel. La meilleure façon d’éviter les grosses pannes. Il ne reste plus qu’à leur souhaiter une météo clémente.

A lire aussi Mise à jour décembre 2016 :

Tout savoir sur le semis direct sur Entraid.com : SD SDSC Semis direct

Matériel : Semis direct, simplifié : quel semoir choisir ?

Test matériel : [Semis direct] Avis d’utilisateur sur le semoir Gaspardo Gigante 4m traîné

Retour utilisateurs : 11 semoirs testés en semis direct sous couvert

Dans la Marne : Huit semoirs de SD et TCSL en démonstration

Comportement : Semis direct de maïs : restons curieux et acceptons de « perturber » notre oeil

Chantier de pro : #semis de maïs #non labour : un staff de pros dans les Landes

Initiatives : Direct, astucieux et orignal ! #semis de maïs #sdsc

Publicité
Simple Share Buttons