[Semis direct] Avis d’utilisateur sur le semoir Sly Boss

Tests et avis

22/12/2016 - 12:59

Arrivé seulement depuis cette été à la cuma de Noilhan dans le Gers, le semoir Sly Boss a effectué ses premiers tours de roues et premières impressions d'utilisateur.

Partagez cet article: [Semis direct] Avis d’utilisateur sur le semoir Sly Boss

Se lancer dans le semis direct est déjà une aventure. Choisir le bon semoir est une autre paire de manche devant l’éventail de marques et de conception. Pour la cuma de Noilhan qui pratique le semis direct depuis dix ans, deux critères justifient leur choix dans l’investissement d’un semoir Sly Boss.

D’abord la polyvalence

«Nous recherchions un semoir à disques permettant un réglage de la profondeur de semis facile», explique Guillaume Richard, adhérent de la cuma. En effet, sur le semoir déjà utilisé dans la cuma, le réglage de la profondeur s’effectuait à l’aide de cales qu’il fallait démonter et réinstaller sur chacun des éléments. «En cuma, quand on sème le matin de la féverole et l’après-midi, du blé, on ne peut pas passer plusieurs heures à régler le semoir entre les deux cultures. Avec le Sly Boss, le réglage s’effectue sans clé, il suffit d’enlever une goupille et de tourner une molette.»

Un disque à double inclinaison

Le Sly Boss possède des éléments semeurs conçus avec un disque à double inclinaison à la verticale et dans le sens de l’avancement, travaillant donc par arrachement. Une première sortie a été réalisée cette été alors qu’il n’avait pas plu depuis plusieurs semaines «sur des sols de boulbènes qui ressemblent à du béton quand c’est sec». Le travail a pu être réalisé à profondeur constante et sans mettre beaucoup de pression sur les éléments. «Le disque travaillant par arrachement fait qu’il rentre beaucoup plus facilement.»

Utilisé aussi pour semer de la féverole directement après la récolte de maïs en condition humide, le comportement du disque doublement incliné a aussi été apprécié. «Il n’y a pas eu de phénomène de lissage et pas de débris enterrés dans le sillon.»

disque-double-inclinaison-sly-boss

Le disque à double inclinaison provient d’Australie et a été adapté par la société Sly à la mode européenne.

Deux solutions pour le terrage

Sur la plupart des semoirs, le terrage est effectué par la roue de jauge latérale. Selon Guillaume Richard, cette technique a «tendance à tasser le sillon et à travailler avec trop de pression. La possibilité d’effectuer aussi le terrage avec la roue de rappui, placée à l’arrière, fait que la graine est positionnée dans de la terre qui n’est pas trop compactée.»

element-sly-boss-1

Le terrage est réalisé au choix par la roue latérale ou par la roue de rappui située à l’arrière de l’élément.

Une pré-série qui va se bonifier

Le semoir de la cuma fait partie d’une pré-série. «Il est d’ailleurs retourné à l’usine. pour subir des modifications. Il va notamment bénéficier d’un châssis plus court, d’un rabaissement de la trémie ou de l’installation d’une distribution pneumatique à la place de la mécanique même si cette dernière a donné entière satisfaction.»

A lire aussi Mise à jour décembre 2016 :

Tout savoir sur le semis direct sur Entraid.com : SD SDSC Semis direct

Matériel : Semis direct, simplifié : quel semoir choisir ?

Test matériel : [Semis direct] Avis d’utilisateur sur le semoir Gaspardo Gigante 4m traîné

Le semoir Sly Boss accompagne la montée en puissance du semis direct

Retour utilisateurs : 11 semoirs testés en semis direct sous couvert

Dans la Marne : Huit semoirs de SD et TCSL en démonstration

Comportement : Semis direct de maïs : restons curieux et acceptons de « perturber » notre oeil

Chantier de pro : #semis de maïs #non labour : un staff de pros dans les Landes

Initiatives : Direct, astucieux et orignal ! #semis de maïs #sdsc

dsc06088

En plus de ses premières qualités démontrées au travail, les adhérents ont apprécié la fiabilité et l’accessibilité. «La machine peut paraître imposante mais le gros avantage est d’avoir de la place pour se déplacer autour des éléments semeurs pour effectuer les réglages. On n’est pas obligé d’enfiler une combinaison et de ramper sous le semoir.»

 

Publicité
Simple Share Buttons