Coup de pouce pour la méthanisation agricole

Un arrêté ministériel de décembre 2016 modifie les tarifs d’achat de l’électricité des futures petites unités de méthanisation.

Pour les producteurs qui utilisent des effluents d’élevage à plus de 60%, la prime sur le kWh d’électricité vendu augmente (©P. Bordeau).

Jusqu’à 22,5c€/kWh. Une évolution était attendue. Les chiffres sont désormais fixés. Les tarifs d’achat de l’électricité produite à partir de biogaz qui encadrent les nouveaux projets sont donc connus. Ils s’étalent entre 17,5 centimes, pour les unités les plus petites jusqu’à 80kW, et 15 c€/kWh dès 300kW de puissance installée. Pour inciter les projets à sortir vite, dès 2018, l’arrêté prévoit une baisse régulière (-0.5%) du tarif de base à l’issue de chaque trimestre.

Prime aux effluents d’élevage

Dans cette grille, qui concerne les installations d’une puissance inférieure à 500kW, s’ajoute toujours une prime d’effluent d’élevage. Cette prime de 5c€/kWh désormais s’applique aux installations utilisant cette source d’approvisionnement pour au moins 60% du volume introduit.

Outre cette révision des prix, ou l’ordre des procédures (le contrat d’achat doit désormais être demandé avant d’engager les travaux), le texte apporte un changement notable quant à la durée des contrats proposés. Jusqu’ici de 15ans, elle pourra désormais être de 20ans. Toutefois, un plafond de 140000h équivalent pleine puissance s’applique. «Cela correspond à 17 ou 18ans si l’unité tourne bien», calcule Adeline Hamont-Brosseau, de l’association Aile (Association d’initiatives locales pour l’énergie et l’environnement) en Pays de la Loire.

Le texte officiel

 

Entraid Vidéos

[Coup de coeur] Métha Bel Air, une pionnière du biogaz

[Méthanisation] Les cuma à fond dans leur rôle

Méthanisation: l’expérience éclairée de la SAS Métha-Ferchaud

Chaud, le méthaniseur !

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement