Désherbage mécanique : un intérêt croissant

La Cuma de Saint André sur Vieux Jonc dans l’Ain a organisé une démonstration de désherbage mécanique en vue d’un prochain investissement.

Démonstration de désherbage mécanique à la cuma de Saint André sur Vieux Jonc.

La demande est venue des adhérents aussi bien en agriculture bio qu’en conventionnelle. Si pour les premiers, le désherbage mécanique est un passage obligé, il y a aussi de la part des seconds une volonté d’aller vers des changements de pratiques.

Dans l’Ain comme dans d’autres départements, la demande de démonstration en désherbage mécanique est en forte hausse.

Avoir un service complet

Avant d’investir, la Cuma souhaite naturellement voir travailler différents matériels. Pour cette première démonstration, la société Garford est intervenue avec une bineuse dotée d’un guidage par caméra. Les 4 rangs de l’outil avaient des équipements différents. Cela a permis de comparer le travail sur un maïs au stade 3 feuilles. Pour les adhérents participants à la démonstration, le binage est à envisager uniquement en service complet : tracteur / chauffeur / bineuse. L’organisation des chantiers est pointue et demande un planning rigoureux et une observation quasi quotidienne de l’avancement des stades des adventices.

L’activité pourrait démarrer l’année prochaine après l’essai de plusieurs matériels et en fonction des engagements.

Sur la bineuse, des équipements différents pour chaque rangs ont permis des comparaisons du travail réalisé.

Entraid Vidéos

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

[Sima 2019] Incroyable ! Nous avons joué à Super Mario Bros sur l’IntelliView d’un tracteur New Holland !

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement