Désherbage mécanique vs chimique : match nul dans le maïs

Dans le cadre du contrat territorial de l’Alagnon en Haute Loire, le Sigal, la fdcuma, la chambre d’agriculture et Haute-Loire bio se sont associés pour mener à bien sur plusieurs années des essais sur des techniques alternatives au désherbage chimique sur maïs ensilage. Différentes modalités et outils ont été testés avec des surprises à la clé.

Avec la bonne combinaison d'outils, le désherbage mécanique peut être aussi efficace que le chimique.

Pour être efficace, le désherbage mécanique sur maïs doit s’intégrer dans une démarche globale. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Il y a d’abord l’impact de la rotation plutôt longue avec des alternances de cultures de printemps et d’automne pour couper le cycle des adventices. La mise en place de couverts végétaux durant les inter-cultures est un plus. Il y a aussi l’impact du choix de la variété et bien surveiller la température du sol.  pour le semis qui doit être réalisé à 4 cm de profondeur. Ce sont tous ces paramètres qui vont faire que le désherbage mécanique sera de plus en plus efficace.

Désherbage mécanique : une efficacité comparable

Durant ces 3 années d’essais, plusieurs matériels avec des combinaisons différentes ont été testés : herse étrille, rotoétrille, bineuse avec et sans doigts Kress. Faire une synthèse du désherbage mécanique pour les différents itinéraires testés n’est pas évident car il reste tributaire des possibilités d’intervention en fonction du climat, du stade de développement des adventices et de la culture. « Certaines combinaisons d’outils effectuant un travail complémentaire permettent pourtant d’atteindre des résultats comparables à un désherbage chimique en terme d’efficacité et à un coût qui peut être équivalent » explique Dominique Bertrand, président de la Cuma d’Alagnon. « Cette année, nous avons eu les mêmes résultats au niveau des rendements avec la modalité herse étrille / bineuse et la modalité traitement chimique / bineuse. »

5 modalités testées combinant plusieurs outils pour des résultats surprenants.

De la technologie pour gagner du temps

Pour Régis Brun, animateur à la fdcuma, « il existe aussi des différences importantes au niveau des temps de chantier. Pour le désherbage avec un pulvé équipé d’une rampe 15 m, on peut compter sur un temps de chantier de 15 min / ha. 25 min / ha avec une herse étrille 9 m et 45 min / ha pour la bineuse 6 rangs équipée de doigts Kress. La limite est souvent la bineuse qui doit comporter le même nombre de rangs que le semoir et qui dans le cadre des essais ne comportait pas de système de guidage. Cela aurait été un plus pour le débit de chantier et la précision. »

Equiper la bineuse avec des doigts Kress: un véritable atout mais des réglages pointus à effectuer.

À LIRE AUSSI :

Se lancer dans le désherbage mécanique: l’exemple de la cuma de Vaudesincourt

Entraid Vidéos

Epandage de précision: difficile en zone de montagne

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement