GNR : payer le juste prix

Depuis début 2014, la cuma de Montlaur (Aveyron) utilise une pompe à GNR reliée à un ordinateur pour connaitre la consommation de chaque engin pour les différents travaux effectués. La facturation pour les adhérents s’effectue maintenant au litre près.

Avec cette pompe, chacun paie ce qu'il consomme.

Jusqu’à il y a 2 ans, on mutualisait la consommation de GNR. Cela représentait une moyenne de 19 l/h pour les tracteurs » explique Frédéric Dominique, vice-président de la cuma de Montlaur. « Cette procédure engendrait des inégalités. Par exemple, un adhérent qui utilisait la herse rotative de 6 m payait en moyenne autant de gas-oil qu’un autre se servant d’un tracteur pour tirer une remorque lors des travaux d’ensilage. » Fort de ce constat et à une période où le GNR atteignait 1 €/l TTC, il fallait trouver une solution équitable pour tous, afin de mieux répartir les quelque 75 000 l de GNR utilisés chaque année par la cuma. Elle a été trouvée auprès des entreprises de BTP qui utilisent déjà depuis longtemps des pompes permettant de gérer des flottes de matériels et de connaitre la consommation pour chaque travail et client.

GNR

Frédéric Dominique, vice-président de la cuma de Montlaur. Après avoir présenté le badge magnétique propre à chaque véhicule, l’adhérent entre son code personnel ainsi que les heures affichées au compteur.

Des factures au litre près

Aujourd’hui, chacun paye ce qu’il consomme. La nouvelle pompe permet de faire une analyse de la consommation de  chaque véhicule, pour chaque adhérent et prend aussi en compte les différentes activités. La procédure est assez simple. Chaque véhicule possède un badge magnétique qui est reconnu par la pompe. Chaque adhérent rentre ensuite son code personnel ainsi que les heures affichées sur le compteur du tracteur. Un menu déroulant permet de sélectionner le type d’outil utilisé lors du travail. Une fois le plein terminé, la consommation horaire s’affiche. Le tout est relié à un ordinateur qui permet de réaliser une synthèse du volume de GNR utilisé par chaque adhérent. Avec ce système, il est possible de faire le plein à toute heure et les erreurs sont minimisées. En effet, en plus du traditionnel carnet de travail qui reste d’actualité, la nouvelle pompe permet d’effectuer une seconde saisie des opérations réalisées. Un récapitulatif détaillé des différentes opérations ainsi que la consommation de GNR sont envoyés en fin d’année à chaque adhérent. Le logiciel permet aussi d’éditer directement les factures, mais cette opération n’est pas mise en place dans la cuma.
Un autre aspect de la visualisation de la consommation concerne le mode de conduite. Certains adhérents, même si ce n’est pas la majorité, commencent à adapter leur conduite pour consommer moins.

Investissement, maintenance et prudence

Pour la cuma de Montlaur, le coût de l’installation de cette nouvelle pompe a été de 5128 € HT. Ce prix comprend aussi la formation sur le logiciel de gestion du carburant ainsi que la maintenance de la pompe et de la partie informatique. « Nous n’avons pas eu de problème avec la maintenance qui est réalisée avec sérieux par l’entreprise qui nous a vendu ce nouvel outil, mais nous avons préféré garder l’ancienne pompe dans un coin au cas où… » conclut Frédéric Dominique.

Entraid Vidéos

Kit de filtration catégorie 4 pour les New Holland T6 et T7

Les robots deviennent réalité en grandes cultures

Un semoir à disques inclinés en direct du terrain

Avis Xerion Saddle Trac Kaweco : l’automoteur valide le test

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement