Grâce au soleil, un nouvel hangar

En région
Energie solaire, panneaux photovoltaïques, bail emphytéotique, Noirterre, bâtiment, Deux-Sèvres, Cuma des Terres Joyeuses,

La cuma dispose d’un nouvel hangar financé via une société ayant investi dans une centrale photovoltaïque. Elle est seulement propriétaire du terrain et titulaire d’un bail emphytéotique.

28/08/2017 - 18:00

Après la fusion de deux cuma voisines à Noirterre (Deux-Sèvres), la nouvelle cuma dispose désormais d’un hangar mis à disposition par un investisseur photovoltaïque.

Partagez cet article: Grâce au soleil, un nouvel hangar

Un an après l’officialisation de la naissance de la cuma des Terres Joyeuses issue de la fusion de la cuma de Noirterre et de celle de Geay, l’assemblée générale de 2017 s’est réalisée sous le nouvel hangar. La cuma nouvelle rassemble 65 adhérents pour un chiffre d’affaires de 78500 €. L’assemblée générale a permis de faire un point après une année d’activité et de constater la bonne santé de la cuma. La réunion terminée, le président Christophe Beaudet a invité les participants à inaugurer ce hangar.

Hangar avec toit photovoltaïque

Situé dans la zone artisanale, le bâtiment de 700 m2 abrite une trentaine de matériels : remorques, tracteurs, épandeurs, faucheuses, broyeur, quad, … Particularité : son toit est recouvert de panneaux photovoltaïques d’une capacité de 100 kWc. La cuma est propriétaire du terrain et un bail emphytéotique relie la cuma et la société Cattlan Solaire qui a construit et financé le hangar. La société exploite la centrale solaire en revendant les kW produits à Séolis. La cuma dispose, elle, de l’entière jouissance du bâtiment. Une étape structurante dans le développement de la cuma des Terres Joyeuses.

 

Voir aussi notre article Un bâtiment sous le soleil .

Régis Branchu, Fédération des cuma des Deux-Sèvres
Publicité
Simple Share Buttons