[Manager en réseau] Déléguer: 6 étapes pour y arriver

Hélène Hertgen, directrice de la frcuma Grand Est, nous livre une pastille mensuelle vitaminée sur sa vision du management. Aujourd'hui, une méthode pour apprendre à déléguer. Ce n'est pas si facile!

Déléguer, c'est juste un transfert de mission, pense-t-on. En réalité, ce n'est pas si simple! Quelques conseils pratiques pour y arriver.

Même si l’on écarte ces préjugés, il n’est pas si évident de savoir déléguer. Du moins dans un premier temps. Mais comme pour le reste, plus vous déléguez, plus vous êtes à l’aise. En déléguant, vous accordez votre confiance à quelqu’un d’autre. Si cette personne échoue, vous en êtes responsable.

Savoir déléguer: les 6 étapes clés

Comme toutes les autres tâches du manager, la délégation demande une préparation et un suivi sérieux. Elle se décompose en six étapes :

  1. Confier la tâche : décrivez en détail le résultat attendu et précisez le délai que vous accordez.
  2. Exposer le contexte : expliquez pourquoi la tâche doit être accomplie, son importance dans le schéma global et les éventuelles complications qui peuvent survenir pendant sa réalisation
  3. Fixer les critères d’évaluation : indiquez les critères selon lesquels vous évaluerez la progression de la tâche.
  4. Investir d’autorité : Investissez votre employé de l’autorité nécessaire pour accomplir la tâche dans se heurter au refus ou à l’inertie des autres salariés ou des adhérents.
  5. Offrir un soutien : identifiez les ressources nécessaires à l’accomplissement de la tâche et fournissez-les. Une tâche peut demander un certain budget, une formation, un conseil ou d’autres ressources.
  6. Obtenir un engagement : vérifiez que le salarié a pleinement accepté sa mission. Confirmez vos attentes et veillez à ce que votre employé les comprenne et s’engage à les respecter.

Déléguer exige toute votre attention et toute votre expérience de manager. De plus, il ne faut pas mettre le salarié en première ligne en cas de conflit entre les adhérents.

Un suivi adapté à chaque salarié

Chaque salarié est unique par conséquent vous ne pouvez pas appliquer le même type de suivi à tous vos salariés. En outre, les débutants ont besoin d’avantage d’attention et d’encadrement que les autres. Pour effectuer un suivi efficace, adaptez votre approche au salarié. Ainsi, si votre salarié effectue sa tâche avec un minimum de supervision de votre part, réduisez le suivi à quelques étapes cruciales.

Utilisez un système de suivi manuel ou informatique, utilisez un tableau Excel (ou tout autre tableur) qui contient toutes les tâches. Et faites un point régulier de ce tableau avec le salariés pour savoir ce qui est réalisé ou encore en cours et pourquoi ce n’est pas fait.

Laissez la porte ouverte à la communication, faites en sorte que votre salarié puisse vous contacter en cas de problème.

A lire également dans la même série Manager en réseau:

Comment suivre la progression du salarié?

Donner et transmettre des objectifs accessibles.

Entraid Vidéos

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Quels sont les risques liés à un manque de reconnaissance?

Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

Animateur de cuma, kesako ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement