Du matos atypique pour les haricots

La cuma départementale de l’Or Noir a investi dans un arracheur-andaineur et une batteuse pour la récolte des haricots.

La cuma de l’Or Noir s’est équipée d’une batteuse tractée (photo ci-dessus) et d’un arracheur–andaineur, pour effectuer la récolte de 30 ha d'haricots.

La cuma de l’Or Noir en Haute-Vienne développe des activités singulières. Parmi celles-ci, citons la batteuse tractée «Colombo Double Master», achetée pour la récolte des haricots. Cette culture est développée par cinq agriculteurs qui produisent 30 ha d’haricots pour la consommation humaine.  Mais elle nécessite du matériel adapté.

cuma-or-noir-arracheuse-haricots

La cuma dispose d’un ensemble arracheur-andaineur attelé sur l’avant et l’arrière du tracteur

Des cultures délicates

La cuma s’est ainsi équipée aussi d’un arracheur-andaineur conçu pour des cultures nécessitant d’être délicatement brassées (haricots de consommation, flageolets, pois, fèves…). Sa conception garantit une alimentation régulière, sans enroulement, avec un ramassage maximum et en douceur. Ce qui évite tout écossage.

 

Andaineur attelé sur le 3 ème point du tracteur

Andaineur attelé sur le 3e point du tracteur.

Les dents raclent les andains tout en laissant retomber au sol la terre et les pierres. L’andaineur est attelé aux trois points arrière du tracteur et est équipé de dents rigides. L’entrainement de l’ensemble est hydraulique. Le tapis permet de faire un andain, soit à gauche, soit à droite.

Entraid Vidéos

Une AG sous format d’un journal télévisé

Salon Terr’Eau Bio, rendez-vous les 30 juin et 1er juillet

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

Le désherbage mécanique en mode digital

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement