ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Un séparateur de phases qui booste la métha

Partager sur

Un séparateur de phases qui booste la métha

Un usage différent de la séparation de phases.

Biogastechnik booste le processus de méthanisation en remettant en fermentation la phase solide issue de la séparation du digestat. Une boucle fermée permettant de n'épandre que du liquide.

Le spécialiste de la méthanisation Biogastechnick a développé un séparateur de phases ayant pour but de remettre en fermentation la partie solide du digestat. L’entreprise allemande annonce améliorer ainsi de 5 à 10% le potentiel de production de gaz.

En effet, les fibres remises en circulation, qui mesurent plus de 0,5mm, n’ont pas terminé leur fermentation. Avec ce procédé baptisé Sepogant Direkt, elles peuvent continuer et ainsi produire un supplément de gaz, soit dans le fermenteur soit dans le post-digesteur.

séparateur de phases méthanisation Biogastechnik Sepogant direkt

Le principe du recyclage de la phase solide.

Un cycle fermé de méthanisation

Avec ce cycle fermé, l’épandage de la phase solide n’est plus nécessaire. La logistique à mettre en place ne concerne plus que le liquide. D’autre part, les pertes d’ammoniac liées à cette opération d’épandage disparaissent également. En effet, sauf à travailler le sol dans la foulée, l’effluent solide venant d’être appliqué est en contact avec l’atmosphère.

À l’opposé, l’effluent liquide peut s’épandre directement avec un enfouisseur ou tout autre équipement réduisant d’emblée les émissions. Enfin, le fabricant ajoute qu’en option, son Sepogant Direkt « permet d’intégrer un broyeur humide et une installation à ultrasons dans le cycle de séparation des produits de fermentation et du lisier, pour obtenir jusqu’à 20% de gaz en plus à partir des matières entrantes. » En pratique, le séparateur Sepogank Direkt peut s’intégrer dans une installation existante. Il fonctionne avec un moteur de 2,2 kW.

En complément: