[Meuse] L’effet « développement de projet » des subventions dans les cuma

Membre de la section Cuma Meuse de la Frcuma Grand Est, Clément Marie, également président de la cuma du Centre Meuse, décrit la dynamique provoquée par les subventions dans sa cuma. Rencontre.

L'exemple de la cuma du Centre Meuse illustre bien l’intérêt d’investir en collectif : limiter les sommes engagées et avoir accès à du matériel performant.

La cuma du Centre Meuse, située à Bouquemont dans la Meuse, compte près de 60 adhérents qui sont principalement polyculteurs-éleveurs. Le président explique : « notre cuma est située à proximité de la vallée de la Meuse. De ce fait, une grande partie des adhérents cultive des terres inondables qui sont laissées en herbe et valorisées par la récolte du fourrage ou le pâturage ».

Afin de pouvoir bénéficier d’un accompagnement financier pour réaliser différents projets, la cuma du Centre Meuse a déposé, en 2015, un dossier de demande de subvention dans le cadre du PDR Lorraine 2014-2020. « Nous avions monté ce dossier pour accéder à des subventions concernant les options Dpae et pesée liées à l’investissement dans un épandeur avec table d’épandage. L’objectif était d’assurer une répartition homogène des différents produits que nous avions à épandre (fumier de bovin, lisier de porc déshydraté, compost). Cependant, nous avons fait le choix d’ajouter à ce dossier plusieurs équipements : un dispositif de localisation de l’engrais sur un semoir à maïs, une bineuse à maïs, une herse étrille et un rouleau destructeur de couverts. »

La cuma du Centre Meuse a opté pour un épandeur à table d’épandage avec régulation Dpae pour une bonne homogénéité des matières épandues.

Des développements de projets plus rapides que prévu

Alors que l’investissement dans l’épandeur à fumier s’est fait rapidement, d’autres projets se sont développés plus rapidement que prévu grâce à l’accompagnement financier. Un nouveau groupe de huit exploitations, qui ne travaillaient pas ensemble jusqu’à présent, s’est constitué autour de l’investissement d’un semoir à maïs 6 rangs. Ce semoir est équipé de localisation d’engrais sur le rang et pourvu d’éléments de semis pouvant atteindre une pression de 220 kg. « La mutualisation de l’investissement a permis de choisir un matériel haut de gamme qui permettra aux adhérents de garantir l’efficience de l’engrais apporté avec la localisation et de pouvoir diversifier leurs itinéraires techniques, en réduisant leur préparation de sol par exemple, grâce à la polyvalence de l’élément semeur du semoir. »

La constitution de ce groupe à aussi conduit à l’investissement dans une bineuse à maïs. L’utilisation de désherbage chimique sur sols drainés étant de plus en plus réglementé avec un choix de produits phytosanitaires de plus en plus réduits, le groupe a fait le choix d’investir dans une bineuse 6 rangs avec autoguidage par caméra. « Grâce aux huit exploitations engagées sur ce matériel, la surface d’utilisation atteint 200 ha. Ainsi, le coût facturé pour ce matériel sera de 7,50 €/ha engagé et de 2,5 €/ha d’utilisation soit 10 €/ha. Un adhérent qui réalise un seul passage par an sur ses 20 ha de maïs sera facturé de 200 €. Ce qui représente une somme limitée par rapport à l’investissement qui permettra à chacun de s’exercer aux techniques du désherbage mécanique. C’est tout l’intérêt d’investir en collectif : limiter les sommes engagées et avoir accès à du matériel performant. Dans ce cas précis, la subvention a permis la formation d’un nouveau groupe et d’accélérer l’achat d’un matériel de désherbage mécanique. » détaille le Président.

Un second dossier de subvention a été déposé en 2019 par la cuma lors de la première période de dépôt de dossier qui s’est clôturée en mars. En effet, la dynamique continue puisqu’un nouveau groupe de six exploitations devrait se constituer atour de l’investissement dans du matériel de gestion des surfaces en herbe.

Réunion technique sur les subventions le 16 mai

Afin de sensibiliser les cuma de la Meuse aux enjeux « eau » sur ce territoire et les informer des subventions auxquelles elles peuvent avoir accès, la section Meuse de la Frcuma Grand Est organise le Jeudi 16 Mai de 14 h à 16 h 30 à l’antenne de la Chambre d’Agriculture de Belleville sur Meuse – La Warpillière, une réunion technique sur la thématique des subventions, avec au programme de l’après-midi :

  • Les enjeux de la qualité de l’eau sur le département de la Meuse (Agence de l’eau Rhin Meuse et Seine Normandie) ;
  • Les subventions possibles et leurs conditions d’accés (DDT de la Meuse) ;
  • L’évolution des modalités d’affectation des subventions dans les cuma (Frcuma Grand Est).

Pour plus d’actualités concernant la Région, rendez-vous sur : Frcuma Grand Est.

Entraid Vidéos

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

[Sima 2019] Incroyable ! Nous avons joué à Super Mario Bros sur l’IntelliView d’un tracteur New Holland !

[Sima] 1, 2, 3, 4…et X, les tendances marquantes de l’édition 2019

Ping pong avec Stéphane Nogues

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement