Rouleaux destructeurs de couverts: faire le bon choix

Nouveautés Machinisme Agricole
rouleau destructeur de couverts

Le rouleau destructeur de couverts: un matériel souvent utilisé en semis direct.

13/09/2018 - 15:05

Quel rouleau destructeur de couverts choisir? L’offre devient pléthorique et chaque constructeur présente son modèle : rouleau double, simple, petit ou grand diamètre, lames en chevrons, droites ou hélicoïdales, biseautées ou plates. Objectifs: un débit de chantier élevé, une destruction efficace du couvert et un coût à l’hectare réduit.

Partagez cet article: Rouleaux destructeurs de couverts: faire le bon choix

L’implantation des couverts concerne aussi bien l’agriculture conventionnelle que le bio. L’agriculteur concerné doit alors faire le bon choix concernant le rouleau destructeur de couverts. Si le travail s’effectue sur une végétation gelée, le rouleau Cambridge peut suffire mais, dans les autres cas, un rouleau à lames est indispensable.

La première condition pour un bon fonctionnement de ces types de rouleaux est d’opérer dans une végétation plutôt haute et avec une bonne charge en biomasse. En effet, il faut dévitaliser la plante par des écrasements successifs sans travailler le sol pour éviter une nouvelle germination. La date de destruction est aussi importante pour un maximum d’efficacité. Privilégier le stade floraison du couvert car c’est le moment où la plante est le plus sensible.

Des lames droites pour la simplicité

Plus faciles à construire et donc théoriquement moins chers, les rouleaux disposant de lames droites sont les plus fréquents. Cependant ils peuvent présenter des inconvénients. Le roulage peut provoquer des vibrations, l’outil s’appuyant successivement sur les barres durant l’avancement. La parade consiste à augmenter le diamètre du rouleau ou à resserrer l’espacement entre les barres. Dans ce dernier cas, des pierres peuvent se loger entre les barres et nuire à l’efficacité de l’outil. En condition humides, la terre peut aussi s’accumuler entre les barres et provoquer un bourrage.

Les lames peuvent être soudées directement sur le rouleau. Dans ce cas, elles sont généralement plus épaisses pour éviter la casse dans les parties pierreuses. Sur d’autres rouleaux, les lames sont boulonnés ce qui permet d’effectuer un remplacement. Certains constructeurs installent plusieurs lames côte à côte sur toute la longueur. Ceci  permet de ne changer que la partie abîmée.

Des lames en plusieurs tronçons: moins onéreux en cas de remplacement

Sur tous les rouleaux, quelle que soit la forme des lames, certains constructeurs proposent une finition biseautée pour un travail plus agressif. A privilégier dans un couvert bien fourni. Ceci pour éviter de remuer le sol et provoquer la germination d’adventices.

En chevrons, pour une bonne stabilité

La position des lames en chevrons permet de ne pas brasser la terre même à vitesse élevée. Ces rouleaux sont souvent privilégiés par les adeptes du semis direct et en agriculture biologique. L’outil est ainsi plus roulant. Généralement, ces rouleaux sont équipés de lames soudées et sont d’un diamètre important. Comme tous les autres rouleaux pleins, il est possible de les lester avec de l’eau ou simplement avec des masses sur le châssis.

Moins agressif et ne remuant pas de terre , le rouleau avec lames disposées en chevrons est un outil privilégié en agriculture bio.

Hélicoïdales souvent plus agressives

Les lames installées hélicoïdalement réalisent un travail souvent plus agressif. Les rouleaux travaillent souvent en tandem et sont de plus petit diamètre. Ils sont aussi installés à l’avant de déchaumeurs.

Rouleaux de petits diamètre avec lames hélicoïdales, un travail souvent plus agressif.

Des cas particuliers

Selon le sens d’avancement, les lames des rouleaux sont plus ou moins agressives au contact de la végétation. Le Roll Krop d’Actisol est ainsi pourvu d’un système d’attelage double permettant de choisir le sens de rotation. Un ensemble de 4 rouleaux installés en quinconce compose l’outil. L’angle donné aux rouleaux et la position des lames hélicoïdales entraînent un ripage dans un des deux sens d’avancement.

Cette agressivité permet, en plus de détruire le couvert, d’effectuer un léger travail du sol. En retournant l’outil, les rouleaux deviennent moins agressifs et travaillent uniquement à la destruction des couverts.

Un sens d’avancement réversible pour modifier l’agressivité.

Le Roll’N’Sem de Vicentini Technologies est composé d’un bâti sur lequel sont installés 2 rangées de rouleaux pouvant être décalées. Ainsi, il est possible de travailler entre les rangs d’une culture pour effectuer un désherbage mécanique ou stabiliser un couvert. En décalant une des rangées de rouleaux, l’outil se transforme en véritable rouleau destructeur de couverts.

De la polyvalence pour le Roll’N’Sem avec la possibilité de travailler entre les rangs d’une culture et de se transformer en rouleau destructeur de couverts.

Lors du dernier InnovAgri, Horsch a présenté un prototype de rouleau à installer à l’avant du tracteur en combinaison avec un semoir. Composé de 2 rouleaux, le Cultro est équipé de barres hélicoïdales en acier spécial.

Le prototype Horsch Cultro est destiné à travailler en combinaison avec un semoir.

 

Publicité
Simple Share Buttons