Moisson: en blé dur, le mitadinage risque de gâcher la récolte

Dans les Alpes de Haute-Provence, la récolte de l'orge s'est terminée avec des rendements corrects. Pour le blé dur, tout démarrait bien jusqu'à l'apparition de la pluie.

Dans les Alpes de Haute-Provence, les moissons avaient débuté dans de bonnes conditions avant l'arrivée des orages.

Plus connu pour son lavandin que pour les céréales, les moissons ont débuté sur le plateau de Valensole dans les Alpes de Haute-Provence. A peine commencé et déjà arrêté. «Tout se passait bien mais nous avons eu un bel orage qui a stoppé notre élan», déplore Jacky Piatty, président de la cuma de Saint Jurs. Les premières analyses sur blé dur font apparaître un PS de 83. Le plateau est passé à travers la vague de grosse chaleur qui a parfois entraîné un phénomène d’échaudage plus bas dans la plaine. «Mais les pluies qui sont intervenues au moment de la maturité, nous font craindre l’apparition de mitadinage sur les grains.»

Plus au sud: où est passé la pluie?

«Depuis 3 ans, nous avons un déficit de pluie qui nous pénalise», remarque Christophe Hidalgo, président de la cuma de Montagnac dans les Alpes de Haute-Provence. Depuis, les rendements tournent autour de 30 à 40 quintaux alors que, dans des années dites normales, ils peuvent atteindre les 60 quintaux. Cette année, certaines variétés ont tiré leur épingle du jeu en atteignant des rendements de 47 quintaux. Au manque de pluie, s’ajoutent les dégâts dus aux sangliers. «C’est un problème qui devient de plus en plus sérieux.»

A lire aussi : #MOISSON 2017: BILAN EN DEMI-TEINTE POUR LES ORGES D’HIVER


machines xxl banque de travail organisation gestion groupe recolte

Un dossier Récolte 2017 spécial sur les initiatives originales.

A lire aussi : Moisson 2017 : ils ne font rien comme les autres

A lire aussi : MOISSONS2017: EN ORGE ET POIS, DE L’AVANCE DANS LE TARN ET L’AUDE et [Moisson 2017] Le potentiel est là… sauf s’il continuer à faire 30°C /

MOISSON : COUP DE CHAUD SUR LE BLÉ DUR

MOISSONS 2017 : APRÈS UN DÉMARRAGE CORRECT, « ON ATTEND LE BEAU TEMPS POUR FINIR DE BATTRE NOS 950 HA »

Entraid Vidéos

Quand détruire le couvert avant un maïs fourrage?

Un bec pour la moisson du chanvre

Comment se lancer dans le semis direct ?

Agriculture de conservation : les éleveurs ont de gros atouts

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement