Moissons 2016 : la France va perdre sa place de premier exportateur européen

Le national
Moisson 2016, la catastrophe

La France ne sera plus la n°1 des exportateurs de blé en Europe.

09/08/2016 - 13:46

La France, qui a connu une forte chute de rendement de ses champs de blé à la suite d'importantes intempéries au printemps, va perdre en 2016 sa place de leader européen des exportations au profit de l'Allemagne, selon le cabinet Agritel.

Partagez cet article: Moissons 2016 : la France va perdre sa place de premier exportateur européen

Article mis à jour le 16 juin. A lire aussi sur le sujet : [MOISSON 2017] LE POTENTIEL EST LÀ… SAUF SI IL CONTINUE À FAIRE 30°C

Et retrouvez le dossier : Récoltes 2017 : Astuces et initiatives originales


La France va perdre en 2016 sa place de leader européen des exportations vers les pays tiers » en blé tendre, a assuré mardi Michel Portier le directeur général du cabinet Agritel, lors d’une conférence de presse. Avec une perte de rendement de 26% par rapport à la moyenne quinquennale des champs de blés français, « l’Allemagne va devenir premier exportateur européen vers les pays tiers », avec une production de blé estimée à 25,5 millions de tonnes, a-t-il ajouté. Le cabinet de conseil estime que la France disposera de 5,1 millions de tonnes à l’exportation hors UE, sur une production de 28,7 millions de tonnes, « soit une baisse de 60% par rapport à 2015 ». « Cela représente une perte de 2 milliards d’euros de l’excédent commercial seulement pour le blé, et de 3 milliard si on ajoute les autres cultures (orge, blé dur, pois, maïs…) », selon M. Portier.
Dans le même temps la moisson s’annonce excellente dans tous les autres pays producteurs de céréales mondiaux. La France, cinquième producteur mondial de blé, est en forte concurrence avec les Etats-Unis (3e producteur), la Russie (4e) et le Canada (6e) pour vendre son blé sur les marchés internationaux.  « Nous avons des concurrents y compris intra-communautaires », rappelle toutefois M.Portier en indiquant qu’un client français a acheté récemment un bateau de blé roumain, moins cher d’une vingtaine d’euros la tonne que le blé français. Il indique également qu’avec la chute de la livre, le blé fourrager britannique pourrait devenir intéressant pour les éleveurs français

Paris, 9 Août 2016 (AFP)

Les autres témoignages de notre dossier moisson 2016.

A lire : Blé: la récolte mondiale s’annonce record, les cours au plancher

Moissons 2016 : la France va perdre sa place de premier exportateur européen

Moissons 2016 : la production de blé française au plus bas depuis 30 ans, alors que les cours mondiaux s’effondrent

Tous nos articles traitant de la moisson 2016 sont à retrouver dans notre dossier spécial en cliquant sur l’image.

moissoneuse-batteuse-claas-lexion-moisson-ble

Cliquez sur l’image pour accéder aux articles.

Si vous souhaitez recevoir le magazine Entraid, abonnez-vous.


machines xxl banque de travail organisation gestion groupe recolte

Un dossier Récolte 2017 spéciale sur les initiatives originales.

A lire aussi : Moisson 2017 : ils ne font rien comme les autres

[ASTUCE VIDÉO] UNE CENTRALE DE LUBRIFICATION AUTOMATIQUE POUR BARRE DE COUPE À 800€

[USA] DES MATÉRIELS À LA TAILLE DES GRANDES PLAINES…

UN SUPER EXTINCTEUR SUR LE TRACTEUR

UN KIT POUR RÉCOLTER LES CULTURES ASSOCIÉES SANS DOMMAGES

LA MOISSON EN BANQUE DE TRAVAIL

BROYER ET EMBALLER VITE FAIT

UNE FAUCHEUSE ANDAINEUSE POUR RÉCOLTER LE SARRASIN

Publicité
Simple Share Buttons