[Avis New Holland FR 480] Confort et maniabilité au programme

Machinisme Agricole Tests et avis
New Holland FR 480 : confort et maniabilité

Une maniabilité plébiscitée pour l'ensileuse New Holland FR 480.

25/09/2018 - 08:54

Une cabine empruntée aux moissonneuses-batteuses, des commandes similaires. Le terme «grande jaune» s’applique dorénavant aussi aux ensileuses plébiscitées par les utilisateurs pour leur confort et leur maniabilité.

Partagez cet article: [Avis New Holland FR 480] Confort et maniabilité au programme

Avec plus de 30 ans de conduite des ensileuses, Laurent Félix, salarié de la cuma de Biziat dans l’Ain, peut être qualifié de chauffeur d’expérience. La première impression en voyant débarquer la New Holland FR 480 dans la cour au printemps 2017 a été «un gabarit imposant par rapport à la machine du début des années 2000 qu’elle venait remplacer».

New Holland FR 480 : le directeur et le chauffeur de la cuma de Biziat devant l'ensileuse

Pierre-Louis Dubost, directeur de la cuma de Biziat et Laurent Félix, chauffeur devant l’ensileuse de la cuma.

Tout à portée de main

Premiers tours de roues pour l’ensilage d’herbe et premières bonnes surprises. «Malgré le gabarit, la machine tourne sur place. La maniabilité est impressionnante.» La cuma a opté pour les 4 roues motrices avec le pont arrière à transmission mécanique. «C’est utile surtout dans les maïs. Mais une fois engagé, on perd de la maniabilité lors des manœuvres avec un rayon de braquage qui augmente.» La FR 480 ne dispose pas de l’option Terra Lock qui permet d’activer et désactiver le pont arrière en fonction de l’angle de braquage.

New Holland FR 480 : une bonne maniabilité avec une bonne largeur sur route

Des pneumatiques avant en 900 / 60 R 38 ce qui porte la largeur sur route à 3.50 m mais sans entamer la maniabilité.

En cabine, «on est en terrain connu. C’est la même que la moissonneuse-batteuse. Tout le confort est là et la majorité des réglages peut être effectuée depuis le poste de conduite». La visibilité est aussi qualifiée de très bonne. «Même pour moi qui mesure plus de 1,80 m, les vitres arrières et latérales sont suffisamment hautes pour une bonne visibilité sur la goulotte sans avoir à se contorsionner.»

La seule petite difficulté au démarrage était «le choix de la vitesse d’avancement qui se réalise via le joystick. Avant, plus on poussait la manette loin plus on allait vite. Maintenant la sélection se fait par impulsion. Cela occasionne quelques petites frayeurs lors des premières manœuvres.»

New Holland FR 480 : un livret aide mémoire pour les principaux réglages

Pratique, un livret aide mémoire reprenant les principaux réglages.

Sélectionner les options

Les options, «c’est à la carte et il faut bien tout lister avant de passer commande». La cuma a opté pour l’option HD Proline. Les pièces d’usure de la goulotte, du rotor, du caisson de transfert et du cône d’éjection sont en acier spécial anti-abrasion.

Pas d’option remplissage automatiques des remorques. «Nous avons préféré opter pour le suivi automatique des rangs de maïs avec palpeur. Cela est plus pénible de suivre les rangs que de manipuler la goulotte. Il faut bien qu’il nous reste quelque chose à faire!»

Avec le contrôleur d’humidité, la cuma dispose de la possibilité d’avoir un réglage automatique de la longueur de coupe en fonction du taux moyen d’humidité. «Les réglages d’usine étaient assez fiables. Nous avons voulu faire mieux et nous avons tout déréglé. Il va falloir ré-étalonner le système pour la prochaine campagne.»

New Holland FR 480 : une bonne accessibilité pour l'entretien

Une bonne accessibilité pour l’entretien. Pour les chauffeurs de moins de 1.80 m, prévoir une sangle sur le capot pour faciliter la fermeture.

Surveiller l’effet barbecue

Attention au nettoyage avant l’affûtage des couteaux. Plusieurs cuma ont remarqué un risque d’incendie lors de l’affûtage. Et ce, principalement lors de la récolte de l’herbe. «La tendance est de ramasser de plus en plus sec. Il y a aussi le fait d’avoir un pick-up repliable. On ne le dételle plus ce qui fait que l’herbe reste entre la machine et le pick-up. Elle s’accumule dans les recoins au lieu de tomber par terre ce qui augmente les risques.» Les recommandations du constructeur sont de bien effectuer le nettoyage avant affûtage. Ou de prendre l’option affûtage avec rotation inverse du rotor.


Ensileuses aux rayons X : calcul des coûts de détention des ensileuses John Deere 8300, Claas Jaguar 840, Jaguar 940 et New Holland FR 480

Direction les rayons X Ensileuses dans la première partie de ce magazine. Quatre machines sont à l’étude de la moulinette économique de la rédaction. John Deere 8300, Claas Jaguar 840 et 940 et New Holland FR 480, la rédaction vous dit combien elles coûtent sur sept années d’utilisation. Une donnée exclusive que vous ne trouvez que dans Entraid.

L’analyse économique qui en ressort, s’apparente en quelque sorte à connaître le facteur X, synonyme de performances techniques, économiques et de rentabilité. En un mot: le coût de détention de son ensileuse ou comment choisir une machine en fonction de ses besoins et de ses moyens économiques pour plus de rentabilité.

Plus d’informations en cliquant sur : Combien coûte mon ensileuse

Ensileuse John Derre 8300 à retrouver dans le dossier Ensileuses aux rayons X

La couverture du hors série Entraid août 2018 sur l’ensilage aux rayons X.

En complément, retrouvez aussi les avis sur les 6 ensileuses présentes sur le marché:

[AVIS KATANA 65] L’ENSILEUSE FENDT, UNE VRAIE CONCURRENTE?

[AVIS / KRONE BIG X 580 ] «MANIABILITÉ, VISIBILITÉ, ENTRETIEN: TOUT EST FACILE!»

[AVIS NEW HOLLAND FR 480] CONFORT ET MANIABILITÉ AU PROGRAMME

[AVIS CLAAS JAGUAR 940] VALEUR SÛRE CONFIRMÉE ET QUI CONTINUE DE S’AMÉLIORER

[AVIS CLAAS JAGUAR 840] L’ENSILEUSE APPRÉCIE L’HERBE BIEN ANDAINÉE

[AVIS JOHN DEERE 8300] 3 ANNÉES APRÈS SON LANCEMENT, QUEL BILAN?

Publicité
Simple Share Buttons