ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Dinosaure ou batteuse: qui tasse le plus?

Partager sur

Dinosaure ou batteuse: qui tasse le plus?

Une étude compare l'impact du poids d'une batteuse sur le tassement du sol à celui d'un dinosaure. Une idée farfelue? Pas forcément!

Dans une étude de mai 2022, des chercheurs se sont intéressés à l'impact du poids des engins agricoles modernes sur le tassement des sols. En outre, ils comparent les moissonneuses-batteuses aux plus gros animaux que la Terre ait porté, les dinosaures.

Le centre d’études et de prospective du Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire revient sur une étude publiée en mai 2022 dans la revue « Proceedings of the National Academy of Science », qui s’intéresse à l’impact du poids des machines agricoles modernes, notamment les moissonneuses-batteuses, sur le tassement des sols. En outre, les chercheurs comparent le poids d’une moissonneuse-batteuse à celui des plus gros dinosaures ayant existé, les sauropodes. Une question pleinement dans l’actualité qui combine les chantiers de moisson et la sortie sur nos écrans du dernier volet de la saga Jurassic Park.

Poids d’une moissonneuse-batteuse: x9 en 60ans

Par ailleurs, les chercheurs indiquent que le poids en charge d’une moissonneuse-batteuse a été multiplié par 9 entre 1958 et 2020. Toutefois, les constructeurs ont adapté la taille des pneumatiques. Avec notamment des surfaces d’appui de plus en plus importantes pour limiter la pression exercée par la moissonneuse-batteuse sur le sol. De plus, certaines marques proposent aussi des chenilles pour moissonneuse-batteuse.

Ainsi, les chercheurs observent que le tassement en surface a reculé sur la dernière décennie (cf graphique A). Cependant, ils notent par ailleurs que le compactage chronique s’est quant à lui propagé jusqu’à 50cm de profondeur (graphique B). « De ce fait, la pression subie en sous-sol augmente avec le poids en surface. »

poids moissonneuse batteuse

Source: Revue Proceedings of the National Academy of Science

Un risque de perte de productivité pour 20% des surfaces cultivées

En conclusion, les auteurs estiment que « 20% des surfaces cultivées dans le monde courent un risque élevé de perte de productivité, difficilement réversible, en raison de compactage chronique provoqué par les engins agricoles modernes, atteignant les limites mécaniques intrinsèques du bon fonctionnement des sols. » A noter, l’Europe fait partie des zones avec le risque le plus élevé.

Pour en savoir plus: publication complète du Centre d’études et de prospectives.

Lien vers la publication complète de la revue PNAS (en anglais).

Enfin, à lire également sur cette thématique:

Les chenilles permettent-elles d’empêcher le tassement des sols?

Les engins agricoles mettent la pression sur les sols.

Conseils pratiques pour prévenir le compactage des sols.