ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Puy de Dôme: promouvoir le modèle cuma

Partager sur

Puy de Dôme: promouvoir le modèle cuma

Trois établissement scolaires du Puy de Dôme ont participé au rendez-vous annuel de découverte du modèle cuma.

Le 4 février 2020, la Fédération départementale des cuma du Puy-de-Dôme a organisé, comme tous les ans, une journée de sensibilisation au modèle cuma pour des élèves de trois établissements scolaires du département.

Le lycée agricole de Marmilhat, celui de Rochefort-Montagne et la MFR de Gelles ont participé à cette journée organisée par la fdcuma du Puy-de-Dôme. Elle s’est déroulée sur la commune de Biollet. Avec l’accueil des deux cuma locales, la cuma des Deux Clochers, présidée par Yoann Chaffreix, et la cuma de Biollet de Jérémy Lamadon.

Le matin, les élèves ont découvert les bases du fonctionnement coopératif, l’importance d’une cuma dans la diminution des charges de mécanisation d’une exploitation. Et au-delà, l’intérêt en terme d’innovation, de partage d’expériences et d’échanges entre agriculteurs.

Lever les a priori

«Il y a des élèves qui ne viennent pas du milieu agricole. Ils se posent des questions par exemple sur la disponibilité du matériel», constate Yoann Chaffreix. «C’est important d’expliquer comment on fonctionne même si toutes les cuma sont différentes. Ces journées existent pour promouvoir le modèle cuma et lever certains a priori.»

L’après-midi, visite du bâtiment de la cuma des Deux Clochers inauguré en 2019. Avec un focus sur certains matériels de la cuma: chargeur télescopique avec grappin coupeur, pulvérisateur avec GPS, combiné de semis pour les prairies et les cultures dérobées, épandeur à fumier avec pesée embarquée et DPA. Ces ateliers, en petits groupes, ont facilité les échanges entre les agriculteurs et les élèves.

«Pour les élèves, cela permet d’être dans du concret, de découvrir pour certains une autre forme de coopération», explique Jérôme Fournier, enseignant au lycée agricole de Marmilhat. «Ils découvrent aussi des solutions d’organisation. Ils voient vite les intérêts économiques d’investir à plusieurs dans du matériel. C’est une journée très appréciée car les élèves sont en contact direct avec des professionnels.»