ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

This is the choice! Renouvellement des admins en Aveyron

Partager sur

This is the choice! Renouvellement des admins en Aveyron

Pour dynamiser le sujet du renouvellement lors de son AG, la fédération des cuma a parodié l'émission The Voice pour présenter ses nouveaux administrateurs.

La fédération des cuma de l'Aveyron a choisi l'humour pour renouveler son conseil d'administration, en parodiant le télécrochet The Voice. Une jolie manière de rappeler que l'humain et le plaisir restent au centre des cuma.

Renouvellement des administrateurs: tel était le mot d’ordre, le 25 février à Sébazac-Concourès. Une belle ambiance régnait dans la petite ville aveyronnaise, où la fédération des cuma de l’Aveyron organisait son assemblée générale annuelle. L’équipe avait choisi l’efficacité, avec la présentation synthétique des activités, des comptes et des orientations de la fédération en vidéo.

Frédéric Carrière, président de la fédération, a déroulé le fil conducteur de l’assemblée générale. Ce qu’il a fait avec une certaine émotion, puisqu’il a décidé de passer la main en cette année élective.

« Demain, nos cuma seront différentes, car elles s’adaptent sans cesse. Nous devons en garder la maîtrise », a-t-il souligné. Avant de détailler les grands axes stratégiques qui viennent structurer le travail de l’équipe des élus et des salariés. Bien coopérer et développer des projets. Et enfin, être engagés et communicants.

Lire aussi: Les initiatives ne manquent pas pour le renouvellement des générations

Renouvellement du projet aussi

Frédéric Carrière a également animé un échange avec Luc Vermeulen, président de la fédération nationale des cuma. Il a aussi souligné les convergences qui existent entre le nouveau projet stratégique dessiné par l’équipe de la fédération et les résultats de la Grande consultation menée par la fncuma en vue de l’élection présidentielle.

Les résultats ont été synthétisés dans le Grand livre blanc des cuma (voir Focus dans l’édition de février d’Entraid).

L’analyse de l’activité de chaque secteur de l’Aveyron reflète bien les tendances qui animent les cuma aveyronnaises. Des rapprochements et restructurations, sans perdre l’ancrage local. Du travail sur la gouvernance et l’organisation dans le cadre du renouvellement des responsables. Des projets innovants, tant en termes de matériels que de structuration.

Lors de la séquence dédiée au renouvellement, les administrateurs, en place et candidats, n’ont pas boudé leur plaisir. Ils ont joué le jeu de la mise en scène. Quatre administrateurs se sont juchés sur des tabourets, dos à la scène. À l’image des jurés du concours de « voix » actuellement populaire The Voice.

Seule différence: l’équipe a intitulé l’évènement « The Choice ». Puisqu’il s’agissait pour les candidats d’être choisis par ce jury de coaches pour intégrer le conseil d’administration de la fédération des cuma. Vrais et faux candidats se sont donc succédés sur scène, provoquant quelques fous rires au passage.

Une Maison des cuma

Autre moment important: la remise du Challenge cuma, qui a permis de récompenser les cuma de Serènes, du Millavois, de Villecomtal, du Bas-Ségala, de Prévinquières, de Balsac et de Theron.

La directrice de la fédération, Marlène Chantel, et l’ensemble des administrateurs sont venus rejoindre Frédéric Carrière pour annoncer à l’assemblée les avancées du projet de « Maison des cuma ».

« Ce projet date d’il y a 18 mois, et a été unanimement approuvé par le conseil d’administration. Il s’agit de maîtriser nos coûts, mais aussi de proposer un lieu de vie, à la fois aux équipes et aux cuma. L’objectif est d’entrer dans les murs à la fin de l’année », se sont-ils félicités.

Sans donner à voir tout en détail, cette assemblée générale a donc permis de comprendre tout le dynamisme des agriculteurs qui font les cuma d’Aveyron. Elle a aussi été marquée par les hommages liés aux départs de deux leaders emblématiques: Frédéric Carrière pour le département, et Luc Vermeulen au niveau national.

En chiffres

Il existe 269 cuma aveyronnaises (248 cuma locales, 2 cuma départementales, 2 unions des cuma, 17 intercuma)

En 2020, 215 cuma ont investi pour un montant de 12,82M€ (contre 14,86M€ en 2019), dont 833.000€ de subventions. Une légère baisse des investissements, imputable à des rencontres plus rares en raison du contexte sanitaire.

En revanche, analyse l’équipe, « les cuma investissent de manière régulière en temps de crise, montrant leur résilience et la pertinence d’une mécanisation partagée. » Le chiffre d’affaires cumulé a atteint 14,86M€.

En 2021, 65 cuma du département ont employé 111 salariés, dont 65% des heures travaillées sont en CDI.