Var: une nouvelle cuma avec un projet moiss-batt’

La cuma d’Azur regroupe six exploitations en polyculture élevage dans le centre-ouest du département. Elle vient s'insérer dans un territoire principalement viticole.

Après le tracteur, l'achat d'une moissonneuse-batteuse est à l'étude dans la toute nouvelle cuma d'Azur.

Cette nouvelle cuma a établi son siège social sur la commune de Bras. Florent Rebouleau est l’instigateur de ce projet. «Les cuma autour de nos exploitations sont essentiellement viticoles et leurs investissements ne correspondent pas à nos besoins.»

Les projets sont encore dans les cartons, «mais nous allons certainement commencer par un tracteur. Sur les exploitations, nous avons des tracteurs qui vont du vieux au très vieux. C’est donc un besoin pour moderniser et sécuriser la traction en partageant les coûts. »

Le second projet concerne l’achat d’une moissonneuse-batteuse. «Là aussi, dans les exploitations il y a des moissonneuses-batteuses en service, mais nous sommes sur des modèles anciens. Par exemple, je possède une Claas Consul. Un modèle sans cabine avec une coupe de 3m. En se réunissant, nous allons pouvoir investir dans un modèle permettant d’augmenter les débits de chantier. Ainsi, nous pourrons mieux sécuriser les récoltes. »

En plus de ces deux matériels, le groupe a aussi d’autres projets. «Nous allons d’abord voir si nous sommes capable de travailler ensemble avant d’aller plus loin.»

À lire également:

Moissonneuse-batteuse aux rayons X

Coût d’utilisation d’une moissonneuse-batteuse

Les 3 questions pour bien choisir sa moissonneuse-batteuse

Entraid Vidéos

Une AG sous format d’un journal télévisé

Salon Terr’Eau Bio, rendez-vous les 30 juin et 1er juillet

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

Le désherbage mécanique en mode digital

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement