[Coût de production] 82,5€/tMS pour l’affouragement en vert

Moins cher que l’enrubannage et plus que l’ensilage: tel est le niveau du coût de l’affouragement en vert évalué par les Chambres d’agriculture de Bretagne.

Le coût de récolte de l’ensilage d’herbe est évalué en moyenne à 70€/TMS, 92€ pour l’enrubannage et 82,5€/TMS dans une quinzaine d’exploitations en affouragement en vert.

Coût de l’affouragement en vert : combien coûte une tonne de matière sèche fauchée et récoltée ?

Tout d’abord, ramené à la tonne de MS, le coût de récolte de l’ensilage est évalué à 70€. En complément, il grimpe à 92€ pour l’enrubannage. En cumulant deux années d’observation (2015 et 2016), le coût moyen de l’affouragement en vert incluant la récolte, le transport et la distribution se situe à mi-chemin: 82,5€/tMS. Ces chiffres diffusés à l’occasion du Salon de l’herbe des 30 et 31 mai à Novoitou (Ille-et-Vilaine) ont été collectés par les Chambres d’agriculture de Bretagne, dans un réseau de 15 exploitations équipées -en neuf ou occasion- d’autochargeuses (10) ou de faucheuses avec remorques (5).

Ensuite le calcul des prix de revient par tonne de MS repose sur la somme de l’ensemble des charges afférentes à ce mode d’équipement. En outre il inclut : achat, décote du matériel, intérêts, assurance et remisage, temps d’utilisation et volume récolté, consommation et entretien. Ainsi, sans surprise, le coût des équipements de récolte est supérieur de 10 à 20€/h à celui du tracteur. Evidemment, plus le volume récolté est élevé, plus les charges d’investissement seront diluées.

En moyenne, les exploitations étudiées consacrent par jour, 54 minutes à l’affouragement en vert : 22 minutes de trajet, 18 minutes de fauche, 14 minutes sur l’exploitation.

Autochargeuse ou faucheuse avec remorque ?

Par ailleurs, quel équipement faut-il choisir pour l’affouragement en vert ? Une remorque autochargeuse ou une faucheuse avec remorque ? Chaque formule présente des avantages. En effet, pour l’autochargeuse, l’absence de contact du fourrage avec le sol est un atout. De plus, le coût d’investissement d’une autochargeuse dans l’échantillon étudié se révèle moins élevé.

De son côté, le système avec une remorque précédée d’une faucheuse, attelée à l’avant du tracteur, entraîne moins de passages de roue. On observe également une largeur de coupe plus élevée (3m contre 2 en moyenne). Ce système d’équipement « polyvalent » exige toutefois que le tracteur dispose d’une prise de force avant.

A lire également dans la série :

Enfouir du lisier, combien ça coûte ?

Ensilage de luzerne, combien ça coûte ?

Presse à chambre variable : un coût de chantier moyen de 4,12 €/balle.

Entraid Vidéos

Quand l’azote se volatilise, les euros aussi s’envolent !

Un robot qui récolte l’herbe et la distribue

Prestation et qualité dans le sillage de l’automoteur

2.000 € d’économies de litière

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement