Agriculture de conservation : les éleveurs ont de gros atouts

“En ACS, l’objectif est d’intégrer l’animal comme outil dans le système. Comme le tracteur.” Le conseiller Franck Baechler a délivré une intervention percutante lors de la journée de la mécanisation des cuma de l’Aveyron.

Franck Baechler, conseiller en agriculture de conservation, a complété les retours des utilisateurs et des concessionnaires lors de l'après-midi de la journée de la mécanisation organisée par la fdcuma de l'Aveyron.

La journée s’intitulait “Couverts végétaux, non labour: pourquoi pas chez moi?”. L’intervenant Franck Baechler, expert en ACS (agriculture de conservation des sols) et éleveur dans le Loir-et-Cher, est intervenu sur la nécessaire présence d’animaux dans les exploitations en agriculture de conservation.

L’affluence de ce 19 septembre l’a prouvé: couverts végétaux, non-labour, semis-direct mais aussi allongement des rotation et diminution des phytos font partie des thèmes actuels de réflexion des éleveurs aveyronnais… et au-delà.

Prairies et changement climatique

Aujourd’hui confrontés à une gestion des prairie plus complexe, en raison notamment du changement climatique, les participants ont pu écouter les témoignages de 3 éleveurs aveyronnais, Jean-Baptiste Carrié, Nicolas Fabre et Philippe Rech, déjà investis dans des changements profonds de leurs systèmes d’exploitation.

A lire sur ce sujet: « Sans-labour: l’avis des Aveyronnais », épisode 1, épisode 2 et épisode 3

Avis sur le semoir direct à socs Aitchison Simtech T-Sem 300 (Episode 1)

Service complet à 85 €/ha pour du semis direct sous couvert (Episode 2)

Détruire une prairie de façon mécanique sans labour (Episode 3)

L’intervention de Franck Baechler, conseiller en agriculture de conservation des sols et éleveur dans le Loir-et-Cher, a bénéficié de la pleine attention des participants. Lui-même travaille sur une exploitation  dans laquelle il a introduit de petits troupeaux de brebis solognotes et de vaches Angus, avec du pâturage tournant dynamique.

Au menu également: les témoignages des responsables des cuma du Pourtalou et de Prades Canet de Salars, qui ont mis en place des “Packs” d’outils destinés à apporter de la souplesse dans l’accès à de large palettes de machines de semis et travail du sol, pour s’adapter à toutes les situations.

A lire sur ce sujet: « Le ‘pack’ aveyronnais: un engagement pour 10 matériels »

L’après-midi était consacrée à un tour des machines, une bonne partie mises à disposition par les cuma locales, mais aussi les concessionnaires. Franck Baechler, mais aussi les animateurs agroéquipement du réseau des cuma, Jean-Claude Platon (Aveyron) et Sylvain Saunal (Tarn), ont également apporté des précisions et des questions complémentaires aux constructeurs, utilisateurs et distributeurs. Tous ont aussi pu voir évoluer les machines sur la parcelle.

Le président de la fédération, Frédéric Carrière, a salué le succès de cette journée, soutenu par la très forte mobilisation des cuma locales, notamment la cuma d’accueil de Buzeins.

 

Entraid Vidéos

Agriculture de conservation : les éleveurs ont de gros atouts

[Résultat d’expérimentation] L’essai penche en faveur de l’association pois-orge

[Tests] Les plus et les moins de quatre outils de scalpage des couverts

[Reportage] Contre le taupin, des céréales dans le semoir à maïs

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement