Glyphosate vs travail mécanique : Quel est l’impact sur le coût économique et le temps de travail ?

Dans la perspective d’un arrêt du glyphosate, la fdcuma de Corrèze, en assemblée générale le 20 février, a voulu évaluer l’impact en temps et en argent que cela représente à l’échelle d’une rotation.

L’impact de la suppression du glyphosate est sensible au niveau du temps de travail selon le comparatif mené en Corrèze et présenté à l’AG de la fdcuma, le 20 février.

Les agriculteurs seront contraints de trouver des alternatives concluantes à l’arrêt du glyphosate envisagé en 2021. Et ce n’est pas une sinécure puisque la molécule présente des avantages en termes de rapidité et de simplicité.

A lire sur le sujet : L’agriculture de conservation des sols pourra continuer à utiliser du glyphosate

Stéphane Martignac, conseiller en productions végétales à la chambre d’agriculture, et Cédric Parapel, conseiller en agro-équipement à la chambre d’agriculture et la Fdcuma, sont intervenus sur le sujet à l’AG des cuma corréziennes. Ils ont éclairé l’auditoire à partir d’une comparaison de 4 itinéraires culturaux appliqués sur une même rotation: prairies, méteil immature, maïs, céréales puis semis de prairies à nouveau.

4 itinéraires en comparaison

Les 4 itinéraires techniques étaient caractérisés de la manière suivante:

  • chantier tout mécanique sans glypho, ni autres phytos;
  • chantier mixte avec charrue sans glypho + désherbant sur maïs et céréales;
  • chantier mixte sans charrue avec glypho + désherbant sur maïs et céréales;
  • semis «presque direct» sans glypho + 1 désherbant;
  • semis direct avec glypho sans autre désherbant.

Pour ce dernier itinéraire, aucun matériel de travail du sol n’était sollicité. Par contre pour les quatre autres étaient réquisitionnés l’un et/ou l’autre des matériels suivants: charrue agronomique (7 à 10 corps), déchaumeur à disques, bineuse, herse étrille avec ou sans semoir Delimbe,

Glypho = moins de temps

Les conseillers ont analysé le temps et le coût de chacun des itinéraires. Clairement, le semis direct génère des économies de temps significatives dans la mesure où le recours au glyphosate limite les passages d’outils. Le temps d’intervention est réduit à 3 heures !

Parallèlement, l’itinéraire «tout mécanique» qui exclut l’épandage de glyphosate entre cultures et de désherbant sur maïs et céréales, demande logiquement plus de temps de travail: 5 h 15.

Les autres itinéraires qui mixtent désherbage chimique et mécanique nécessitent également plus de temps à l’échelle de la rotation.

Cédric Parapel, conseiller en agro-équipement à la chambre d’agriculture et à la fdcuma de Corrèze.

Coût comparable avec main-d’œuvre

Pour avoir une comparaison objective, il est préférable de comptabiliser le prix de la main-d’œuvre puisque des écarts conséquents de temps de travail existent dans les itinéraires comparés. La chambre d’agriculture de Corrèze a évalué ici à 19 €, le prix de la main-d’œuvre horaire pris en compte.

Avec cet indicateur économique, l’itinéraire tout mécanique où aucune dépense de phyto n’est engagée mais qui demande plus de temps, revient au final à 312,69 €/ha. C’est à peu près le même prix que le semis direct: 316,87 €/ha.  La coût de revient de cet itinéraire est plus cher à la base en raison de l’achat de glypho. Mais il nécessite nettement moins de temps de travail.

En comparaison, les autres itinéraires mixtes qui associent chimie et désherbage mécanique, sont plus coûteux.

La comparaison menée ici est concentrée sur le coût économique et le temps de travail. L’étude n’aborde pas les résultats en matière de salissement et de rendement des parcelles. Mais ces observations offrent des références intéressantes pour commencer à raisonner la transition vers l’après-glyphosate…

A lire aussi:

L’agriculture de conservation des sols pourra continuer à utiliser du glyphosate 

Désherbage sans glyphosate avec micro-ondes 

Glyphosate : pour en sortir, les céréaliers demandent un accompagnement financier 

 

Entraid Vidéos

Changement des pneus du tracteur : protocole et précaution

Quel est le bon outil pour détruire un couvert végétal en sol humide ?

Tailler la vigne deux fois plus vite

Ils font les silos avec un-gros-chargeur frontal MX

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement