ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Des astuces pour pimenter son AG

Partager sur

Des astuces pour pimenter son AG

Il est possible d’inciter les adhérents à prendre la parole en les divisant en petits groupes.

Quel responsable de cuma n’a jamais eu à faire face à une rangée de chaises vides ? Comment donner envie aux adhérents d’assister à l’assemblée générale ? Avec un peu d’imagination, il est possible de transformer ce rendez-vous formel en un temps d’échanges vivant.

L’assemblée générale est un moment privilégié dans une cuma», souligne Daniel Desruelles, directeur de la frcuma Nord-Pas-de-Calais. «Une cuma n’a pas de problème de participation si elle investit, innove, renouvelle régulièrement ses matériels, donne la parole aux adhérents et renouvelle de temps en temps ses administrateurs», soutient-il. Il existe néanmoins des astuces pour attirer les foules.

Choisir un thème

«Une assemblée générale à minima ne rameute pas les foules. Au sein de la fédération des cuma de Bourgogne (FCB), nous incitons toutes les cuma à développer un thème lors de chaque rencontre», témoigne Edouard Bénard, animateur. Récemment, des cuma ont choisi d’aborder le semis direct, la fenaison en commun… D’autres ont souhaité un rappel sur la notion d’engagement ou sur les assurances. Pour assurer une intervention de qualité, l’animateur joue le réseau, faisant appel aux professionnels des autres organisations agricoles. S’agit-il d’un remède miracle contre l’absentéisme ? «Il n’y a pas de règle d’or», nuance l’animateur bourguignon.

Le rôle pivot de l’animateur

«Quand on est un jeune animateur, on a tendance à vouloir tout gérer pendant l’AG. Or, il faut laisser de la place à l’imprévu et ne pas occulter la présence du président», précise-t-il. Autre conseil : «l’AG est un lieu d’expression, donc l’animateur ou le président peut être amené à faire de la médiation. Il ne doit pas hésiter à proposer des pauses si besoin, ou à faire un peu d’humour», explique-t-il. Pour sa part, Daniel Desruelles estime que «la présence d’un animateur de la fédération est indispensable pour perturber le ronronnement lassant d’une assemblée générale». Son rôle ? Provoquer le débat, interpeller les utilisateurs, repérer les adhérents qui bougonnent dans leur coin

Un lieu d’expression

Rien de plus démoralisant, pour un président, qu’une assistance muette. «Il est possible d’inciter les adhérents à prendre la parole en les divisant en petits groupes. L’idée: distribuer quelques post-it, puis mettre en commun la réflexion grâce à un tableau et des feutres de couleur», précise Edouard Bénard. Parfois, seule une nouvelle disposition de la salle suffit à délier les langues, en construisant un cercle avec les chaises. Récemment, Edouard Bénard a concocté un quiz «pour les nuls» pour faire interagir les présents. Un test très concluant!

Autres exemples d’AG dynamiques, dans le Nord-Pas-de-Calais : «Il arrive que certaines cuma invitent les présidents des cuma voisines pour échanger. Parfois, elles diffusent un film ou un diaporama, organisent une tombola avec des lots offerts par les fournisseurs, ou bien encore elles délocalisent leur AG», cite Daniel Desruelles.

Une AG reconvertie en plateau TV
Certaines cuma ne lésinent pas sur les moyens. En 2013, la cuma de Pleybert-Christ, dans le Finistère, a converti ses hangars en plateau télévisé pour fêter ses 30 ans. Le présentateur de la chaîne locale Tébéo a animé trois tables rondes, illustrées de reportages effectués chez des adhérents.
Une AG sous forme de plateau télévisé ! La cuma de Pleybert-Christ sait innover.

Une AG sous forme de plateau télévisé ! La cuma de Pleybert-Christ sait innover.