Avancer plus efficacement en groupe

Gestion d'équipe
Comment améliorer le fonctionnement d'une cuma ? C'est le thème de formation dispensé par la région Grand Est avec les animateurs de la fdcuma de l'Aube.

Toutes les règles indispensables, et l’expérience à mutualiser.

05/03/2018 - 11:50

« En route pour améliorer le fonctionnement de ma cuma » : l’intitulé du stage proposé en Lorraine semblait prometteur. Pari tenu, de l’avis des participants qui sont repartis « gonflés à bloc ».

Partagez cet article: Avancer plus efficacement en groupe

« J’ai découvert qu’un trésorier présent au stage assurait directement la comptabilité de sa cuma, et était même rémunéré pour ce service, alors que nous la confions à l’extérieur », s’étonne encore Pierre Rougieux.

Ce trésorier de la cuma de Chamby, en Moselle, qui assure cette responsabilité depuis un an, avait repris sans trop se poser de questions la pratique transmise par son prédécesseur. Le type d’échanges qui s’est créé entre les participants des cinq cuma de Lorraine les a particulièrement séduits pour l’ouverture qu’il insuffle. « Nous avons pris plaisir à partager nos adresses, poursuit Pierre, pour pouvoir continuer à dialoguer au-delà du stage, tout en restant sur un plan professionnel. »

A partir d’exemples concrets : cuma et propre expérience

Sa cuma compte dix-sept adhérents et une trentaine de machines, du tracteur à l’épandeur à fumier en passant par un peu de matériel de travail du sol. En tant que trésorier, il s’appuyait jusqu’alors sur la transmission à la cuma et sur sa propre expérience comptable d’exploitant, spécialisé en vaches allaitantes et céréales. « J’ai vraiment appris certaines méthodes qui nous ont été exposées, notamment en matière d’investissement et d’amortissement, se réjouit-il. Pouvoir calculer un prix de revient sans aide extérieure est aussi un vrai bénéfice. »

Il souligne la compétence de la formatrice, Aude Meunier, animatrice cuma dans l’Aube, qui menait pour la première fois une expérience de ce type, hors de son département. « En sept ans d’expérience, j’ai vu beaucoup de cas de figures dont je me sers pour illustrer mon propos, explique t-elle. Au-delà de la théorie, c’est cet aspect très concret que les stagiaires apprécient. »

Connaître toutes les règles et les astuces, mettre en place des habitudes de travail pour améliorer leur quotidien, ou même disposer de bulletins d’engagement fait partie du programme.

Tous les possibles pour le bon fonctionnement d’une cuma

Pour obtenir une meilleure dynamique au sein de la cuma, on leur conseille de responsabiliser les adhérents, de leur faire faire des devis, d’établir un calendrier de réunions connu bien à l’avance. Bousculer les habitudes est bien l’objectif de ces formations. Axel Abraham, qui a participé au stage en tant que nouvel animateur des cuma de Moselle et de Meurthe-et-Moselle, relève certains échanges fructueux. « Un des stagiaires, très strict sur le respect des règles, a prouvé l’efficacité de sa discipline : pour bénéficier de leurs droits, les adhérents doivent remplir toutes leurs obligations. Certains n’oseraient pas avoir cette attitude inflexible, or sa cuma tourne particulièrement bien ! »

Aude Meunier en est convaincue : « Tous les membres de conseil d’administration auraient intérêt à suivre une formation de ce type. On balaye l’ensemble des fonctionnements possibles, et on les aide à prévenir les difficultés. En étant plusieurs participants de la même cuma, ils se saisiraient des mêmes outils et les appliqueraient avec d’autant plus de facilité. »


Une formation pour avancer en groupe à visée régionale

Ce stage de deux journées à une semaine d’intervalle s’inscrit dans un programme de trois formations organisées pour les adhérents de cuma par la fédération régionale Grand Est. Dispensées en Alsace par Daniel Desruelles, directeur de la frcuma Hauts-de-France, et en Lorraine par Aude Meunier, animatrice à la fdcuma de l’Aube, elles ont concerné 33 adhérents, qui se sont déplacés à Obernai, Metz ou Laxou.

Coût de la formation : 322 € Ttc /participant, subventionné par les fonds Vivea, l’organisme formation des entrepreneurs du vivant, habilité à recueillir la contribution légale obligatoire des exploitants et entreprises agricoles.


Supplément formation Entraid' paru en février 2018.

Téléchargez gratuitement et en intégralité ce supplément formation 2018 édité par Entraid’.

Par Gwénaëlle Leprat.
Publicité
Simple Share Buttons