ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

À La Pallu, les progrès émergent avec l’enfouisseur de lisier

Partager sur

À La Pallu, les progrès émergent avec l’enfouisseur de lisier

La tonne à double essieux porte une cuve de 20.700l et un enfouisseur à disques.

Après six mois d’utilisation, la cuma de La Pallu fait le point sur l’activité. La tonne à lisier Pichon 20.700 litres et son enfouisseur à disques 6m donnent satisfaction.

Aboutissement d’un projet d’un an-et-demi, la cuma de La Pallu mettait en route sa tonne à lisier 20,7m3 en juin dernier. Six mois plus tard elle tire un bilan positif de cet investissement lancé pour durer. Déjà pour les cultivateurs d’herbe, l’outil change la donne, puisqu’avec l’enfouisseur à disques, certains ont déjà pu réaliser jusqu’à trois passages. À chaque fois, les vaches ont pu retourner pâturer au bout de trois semaines. Il faut dire que l’année 2021 a été exceptionnelle. Outre la bonne dynamique de minéralisation, la pluie a régulièrement lavé la végétation. «Tout l’été la tonne a tourné dans de bonnes conditions», résume le président de la coopérative, Jean-Luc Chesneau.

La plupart des adhérents a pu l’essayer et ainsi valider le choix de la cuma. Pourtant, «trouver l’équipement qui convient à tout le monde n’est pas facile.» Jean-Luc Chesneau précise: «L’encombrement avec la rampe à pendillards peut faire peur», tandis que l’enfouisseur a beau proposer une meilleure efficacité (en termes de pertes d’azote), son pouvoir de séduction bute parfois sur le critère du débit de chantier.

La cuma pense sur le long terme

Jusqu’ici la cuma de La Pallu travaillait avec un matériel de 10.700l. Depuis quelques années, elle sollicitait aussi la tonne 20m3 (avec pendillards et enfouisseur) d’une voisine qui en assurait donc le remisage et l’entretien. Avec son nouvel outil, la coopérative de La Pallu devra donc aussi gérer ces aspects. En réalité elle y a déjà pensé, dès son achat, en optant pour un compresseur à lobes.

D’ailleurs, la coopérative fait en même temps évoluer l’organisation autour de l’outil. Certains adhérents souhaitaient en effet un service en prestation complète pour ce matériel que les responsables de l’activité qualifient d’assez technique. La cuma de La Pallu a donc tout pour satisfaire ses adhérents en matière d’épandage, d’autant plus qu’elle s’attelle à une nouvelle idée. Pourquoi pas équiper son autre tonne avec des pendillards pour épandre sur céréales?

Les photos de la tonne à lisier de la cuma de La Pallu

Epandage sur prairie

Une tonne Pichon de 20,7m3 est venue compléter le parc de la cuma de La Pallu en cours d’année 2021. Elle porte un enfouisseur à disques de 6m.

La mise en route en juin à la cuma

Le jour de son assemblée générale, la cuma de La Pallu a mis en route sa tonne à lisier.

Equipement d'épandage replié sur la tonne

La cuma de La Pallu a pensé au vieillissement de son outil. Elle a choisi un compresseur à lobes et elle est consciente que l’entretien régulier de la tonne est une des clés de la longévité pour un investissement collectif.

Remplissage de la tonne

Désormais, un mixage régulier du lisier en amont de l’épandage est conseillé

Le poids de l’ensemble à plein doit être pris en considération. Les habitudes vont évoluer pour éviter de passer toujours au même endroit.

L'enfouisseur à disques au travail

21 éleveurs adhérent à l’activité. En 6 mois, ils ont épandu 5.000m3 et le pic de travail arrive.

À lire aussi:

[Résultats d’essais] Un enfouisseur à lisier n’est pas si gourmand en puissance.

Rentabiliser une rampe à pendillards en 3 ans.

Enfouir le lisier, combien ça coûte?