[Eurotier] Quelles solutions ont-ils trouvées pour éviter les dégâts sur les sols lors des épandages de lisier ?

En région
une délégation de l'Ain à la recherche d'innovations élevage Eurotier

Eleveurs et techniciens à la recherche d'innovations.

29/11/2018 - 18:00

Epandage de lisier, sols de stabulations, robots d’alimentation et niches à veaux étaient au menu d’un groupe d’éleveurs et de techniciens de l’Ain (Fdcuma et Chambre d'agriculture) en visite à Eurotier.

Partagez cet article: [Eurotier] Quelles solutions ont-ils trouvées pour éviter les dégâts sur les sols lors des épandages de lisier ?

Un groupe d’éleveurs et de techniciens de l’Ain est allé en visite au salon allemand Eurotier. Ils étaient notamment à la recherche d’innovations pour l’épandage de lisier et les bâtiments d’élevage. Nicolas Boinon, animateur à la Fdcuma, cherche des solutions pour éviter les dégâts sur les sols lors des chantiers d’épandage de lisier : épandage sans tonne, épandeur spécialisé ravitaillé par d’autres véhicules… » J’ai vu plusieurs équipements d’épandage sans tonne intéressants, dont un automoteur de chez Agrometer. Nous avons une cuma équipée d’une rampe sur tracteur, il reste des problèmes pour traverser les routes avec les tuyaux. »

A lire aussi : LISIER : ILS CHOISISSENT UN AUTOMOTEUR VERVAET, DEUX CITERNES ROUTIÈRES ET UN CAISSON DE STOCKAGE DE 92M3

pompe Zuhnhammer

La pompe à l’avant semble une configuration pratique dès qu’il ya des transferts à réaliser.

Il réfléchit aux chantiers avec le transport dissocié de l’épandage : « Les pompes qui s’attellent à l’avant d’un tracteur au lieu d’être sur la tonne à lisier me semblent intéressantes pour réaliser rapidement les transferts, par exemple entre un camion et une tonne, tout en gardant un ensemble équilibré. » Il a observé les rampes d’épandage : « J’aimerais bien savoir comment vieillissent les nombreux tuyaux, s’ils sont faciles à changer, et comment ces rampes se comportent dans les pentes… »

tuyaux rampes à lisier

Nicolas Boinon s’interroge sur le vieillissement des nombreux tuyaux qui équipent les rampes.

Stabulation sans paille

Tanguy Morel, conseiller en bâtiments à la Chambre d’agriculture, a découvert un nouveau revêtement de sol pour stabulation, chez ID Agro. « Il permettrait de revenir à la stabulation libre, mais sans avoir à pailler. » En effet, il s’agit d’un matériau synthétique confortable, perméable à l’urine. Celle-ci part sous le caillebotis, tandis que la bouse est ramassée par un petit robot (voir la vidéo). Ce conseiller a aussi fait le tour des robots d’alimentation : « Chez nous, les éleveurs recherchent plutôt un robot autonome qui désile et distribue, sans avoir à construire un bâtiment supplémentaire pour la cuisine, ni installer des rails. » Il a notamment été intéressé par le prototype Straumann, une désileuse automotrice classique que le constructeur rend autonome.

revêtement sol ID Agro

Des vaches en situation confortable sans paille.

Niche à veaux

Autre produit qui a tapé dans l’œil des techniciens et éleveurs : des niches à veaux canadiennes, de marque Agri-Plastics. « Il existe de nombreux fournisseurs mais les niches que nous connaissons ont toujours un point faible. Celle-ci combinent toutes les fonctions recherchées, comme le passage d’homme, les supports de seaux ou de biberons, et elles semblent pratiques et solides ». Des discussions se sont engagées avec l’exposant pour pallier l’absence de revendeur en France.

niche à veaux agri-plastics

Beaucoup de détails pratiques appréciés.

Le groupe comprenait, outre Nicolas Boinon et Tanguy Morel : Hervé Puthet, trésorier de la fdcuma, David Richonnier, vice-président de la fdcuma, et Loïc Clermidy, technicien à Ain Génétique Service.

Publicité
Simple Share Buttons