En chargeuse, ça déménage !

Dans les exploitations et les cuma, on croise habituellement des tracteurs avec fourche ou godet ou bien encore des chargeurs télescopiques. La cuma de Fay aux Loges (Loiret) a fait un autre choix en s’équipant d’une chargeuse articulée.

Résoudre les problèmes de pannes sur les exploitations et disposer d’un engin de manutention de grande capacité pour gagner en débit de chantier : telles sont les deux raisons qui ont poussé la cuma de Fay aux Loges à investir dans une chargeuse.

Après avoir opté pour une marque inhabituelle de tonne à lisier Bauer, la cuma de Fay aux Loges dans le Loiret se distingue également avec l’achat au début d’automne d’une chargeuse articulée Claas Torion 1177. Leur avis d’utilisateur sur la Claas Torion 1177.

A lire : Une tonne à lisier inédite à la cuma de Fay aux Loges.

« Avec ce matériel, nous avons deux objectifs, justifie Patrice Thion, le président de la cuma. D’une part disposer d’un outil de manutention pour suppléer momentanément aux besoins des exploitations dont leur propre chargeur serait indisponible en raison de pannes. Et d’autre part, avoir un matériel qui nous permet d’augmenter le débit de chantier ». Notamment ceux d’épandage de fumier et le tassement des silos d’ensilage.

Avis utilisateur Claas Torion 1177 : une puissance suffisante

Pour ce dernier chantier, les 11 tonnes de poids de la chargeuse font l’affaire. Et question maniabilité, l’outil semble également convenir. Avec son godet de 3 m3, la machine est en capacité d’étaler et tasser rapidement tout le volume d’ensilage déchargé par les bennes.

Par ailleurs, concernant les chantiers de fumier, le volume du godet permettra de remplir un épandeur à fumier de 8 m3, en 3 à 4 fois seulement. En outre, la chargeuse articulée Claas dispose d’un bras de chargement assez long pour accéder aux caisses des épandeurs ou des remorques. Elle développe une de puissance de 140 ch et une capacité de levage de 7 t. Suffisant pour effectuer promptement son travail.

A lire :

Combien coûte un chantier d’épandage de fumier ?

Quelle organisation de chantier d’épandage de fumier pour réduire ses coûts ?

20 €/h

« Nous sommes partis sur un volume d’heure d’environ 1000 à 1200 heures par an et un tarif horaire de 20 €/h » détaille Patrice Thion qui avec ses collèges, se félicitent de l’arrivée de ce nouvel engin dans le parc de la cuma.

A lire aussi  à propos de la manutention :

Présentation de la chargeuse articulée Weidemann 9080 T

Quoi de neuf du côté des gros bras ? 

Essai vidéo du télescopique Claas Scorpion 741 VariPower

Pour plus de détails sur la chargeuse articulée Claas Torion, rendez-vous sur le site Claas.

Entraid Vidéos

Essai robot : Robotti aux semis de blé 

Prestation de semis de qualité avec le combiné

Quel est l’intérêt de mettre sa ceinture de sécurité ? #accident #crashtest

Crash test en tracteur : à 30 km/h tu meurs

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement