Solidarité viticole entre Aude et Touraine

En région
chantier de solidarité dans les vignobles audois, la cuma la Meusnoise

Les viticulteurs de Touraine, du Loir-et-Cher, d’Indre-et-Loire et de la Sarthe sont venus prêter main forte à leurs collègues de l’Aude dont les vignobles ont subi d’importantes inondations.

08/04/2019 - 18:00

Dans le registre «Nos cuma ont du cœur», les viticulteurs tourangeaux ont montré, à l'occasion des inondations intervenues dans l'Aude, que la solidarité n’est pas un vain mot.

Partagez cet article: Solidarité viticole entre Aude et Touraine

Suite aux importantes inondations qui ont eu lieu dans le sud et particulièrement dans le département de l’Aude, le 15 octobre 2018, les Fédérations des Associations Viticoles (FAV) du Loir-et-Cher, d’Indre-et-Loire et de la Sarthe, ont organisé en collaboration avec la Fédération Sud des AOC, un déplacement. La délégation comptait sept vignerons accompagnés de salariés viticoles.

Leur mission était d’intervenir sur des chantiers de solidarité. Sur le plan pratique, la Fédération Sud des AOC a pris en charge l’hébergement et la restauration du groupe; les FAV 41 et FAV 37/72, les frais de transport. La cuma La Meusnoise a contribué activement à ce chantier de solidarité avec la présence de quatre adhérents. Les 10 et 11 janvier dernier, après plus de 600 km parcourus la veille, ces vignerons ont été chaleureusement accueillies par les vignerons des AOC Minervois, Cabardès et Limoux.

Du baume au cœur

Ils ont participé à des chantiers de remise en état des vignes (évacuation de bois, nettoyage et remise en état du palissage) dans deux domaines situés à Conques-sur-Orbiel et à Bagnoles dans l’Aude. De nombreux travaux ont déjà eu lieu mais les dégâts restent considérables. Des vignes ont parfois été recouvertes de plusieurs mètres de terres et de galets. «Certaines sont irrécupérables», constate Isabelle Defrocourt, directrice de la FAV 41, qui participait à la mission solidarité Touraine-Aude.

Ce déplacement a été pour l’ensemble du groupe bénévole une expérience inoubliable, riche en échanges et émotions. Selon Philippe Augis, président de la cuma la Meusnoise : «Outre l’aspect main-d’œuvre pour la remise en état du vignoble, les adhérents ont surtout voulu apporter un soutien moral et psychologique. Notre présence, nos échanges et le fait de discuter avec nous, ont donné du baume aux cœurs des familles des deux domaines sinistrés

Quatre adhérents de la cuma la Meusnoise, dont Philippe Augis, le président, participaient à l’échange solidaire organisé pour venir en aide aux viticulteurs sinistrés de l’Aude.

L’entraide et le partage ne sont pas des valeurs nouvelles dans cette cuma. Début 2000 et suite aux intempéries de fin d’année 99 qui avaient déjà touché des vignerons de l’Aude, l’ancien président avait, par sa propre initiative, organisé un chantier de solidarité avec les adhérents de la cuma.

Anthony Chambrin, Fédération des cuma du Centre
Publicité
Simple Share Buttons