Maïs, colza, tournesol : le Twin-row efficace pour doper les rendements ?

Des gains de rendements de l'ordre de 3 à 10% sont observés depuis quelques années. Florian Crochet de la société Monosem revient sur 5 années de résultats d'essais.

Gains de rendements, meilleure couverture des sols quelles conclusions tirées des essais menés et suivis par Monosoem?

La rédaction d’Entraid : quels sont les derniers résultats d’essais que vous avez pu observer concernant la pratique  de semis en quinconce (quid des essais réalisés avec Arvalis)?

Florian Crochet Monosem

Florian Crochet, responsable de la promotion des ventes et de la formation pour Monosem .

Florian Crochet, responsable de la promotion des ventes et de la formation pour Monosem : Nous avons commencé les essais en France en 2010 avec le semencier Dekalb ; essai que nous avons reconduit durant 3 années. Essais relativement lourds puisque chacun (15 lieux au total répartis sur toute la France) comportait un comparatif «semis avec inter-rang classique (75 ou 80)» et «semis en Twin-Row» pour 3 densités différentes (densité classique, +10%, +20%) et pour plusieurs variétés (4 variétés par essai, mais jusqu’à 15 variétés différentes testées au total). Ces essais ont clairement montré la différence de réponse des hybrides de maïs à la technique du Twin-Row. Sur ces 3 années, le gain moyen était de l’ordre de 4% en Twin-Row mais avec des gains pouvant aller jusqu’à 10-15% pour certaines variétés.

inérêts du twin-row monosem sync row monosem

En Twin-Row, l’architecture du peuplement permet d’augmenter davantage la densité de semis et donc bien valoriser le potentiel de rendement de la plante (meilleur développement racinaire, meilleure interception de la lumière).

Nous avons ensuite prolongé les essais avec Arvalis. Là aussi, nous avons comparé «semis avec inter-rang classique (75 ou 80)» et «semis en Twin-Row» pour 3 densités différentes. En revanche, le nombre de variétés testées était plus limité et au final, pour les variétés testées, la différence de rendement n’était pas significative entre les deux techniques de semis. En revanche, sur ces essais, un effet positif de la technique du Twin-Row a été observé sur le salissement : le Twin-Row couvrant plus rapidement l’inter-rang, le salissement tardif de la parcelle était plus limité en Twin-Row.

Maïs / soja en un passage

Depuis 2 ans maintenant, nous continuons des essais avec la chambre d’agriculture de Vendée avec qui des essais ont été et sont réalisés en maïs et en colza.

En maïs, les gains de rendement étaient de l’ordre de 3-4% en 2014 et sont montés à plus de 10% en 2015.

Par ailleurs, des essais sont en cours en ensilage de maïs associé (mélanges maïs/soja, maïs/sorgho…). Dans ces derniers essais , l’un des 2 rangs double est utilisé pour semer du maïs, le second étant utilisé pour semer le soja par exemple. Les résultats de l’année 2015 doivent être confirmé mais sont pour l’instant très prometteurs. En 2015, l’association Maya (maïs/soja) a permis d’obtenir un rendement équivalent de cette association vs maïs seul mais avec un pourcentage de matière azotée plus élevé (+38% par rapport à l’ensilage de maïs seul).

Twin-row quinconce semis maïs resultats

Le semoir monosem Sync-row de Monosem permet de semer en quinconce le maïs.

La rédaction d’Entraid : Qui de la concurrence entre les pieds?

FC : Les essais réalisés avec Arvalis n’ont pas montré de différences de rendement en Twin-Row avec des variétés à port dressé vs port étalé. Plus que les critères morphologiques de la plante, ce sont les critères génétiques qui semblent le plus impacter l’intérêt de la technique. Certaines variétés sont connues des semenciers pour mieux répondre à l’augmentation des densités.

Pour ces variétés, en semis classique, cette augmentation de densité de semis serait très vite pénalisante. En Twin-Row, l’architecture du peuplement permet d’augmenter davantage la densité de semis et donc bien valoriser le potentiel de rendement de la plante (meilleur développement racinaire, meilleure interception de la lumière).

L’avantage du système Monosem Twin-Row réside également dans notre dispositif Sync-Row qui permet de positionner les graines en quinconce et donc de valoriser au mieux l’espace entre les plantes. Il serait dommage d’aller vers la technique Twin-Row sans gérer ce quinconce. Aux US, l’intérêt du quinconce a été noté.

Twinrow sync row monosem quinconce mais

« Aux US, les surfaces augmentent progressivement. Après l’arachide, cette technique de semis se développe sur d’autres cultures comme le maïs bien sûr, mais aussi le maïs doux, le soja, les haricots verts ou encore le canola ; avec à chaque fois un gain de productivité par rapport à un semis classique en simple rang. »

La rédaction d’Entraid : Y a-t-il des modifications de l’itinéraire technique à effectuer : date de semis, fertilisation, récolte ?

FC : La technique du Twin-Row n’entraîne pas de modification de date de semis, ce critère étant essentiellement lié au choix des variétés.

Concernant la fertilisation, celle-ci est à adapter au potentiel de rendement. Un gain de rendement étant attendu en Twin-Row, il convient d’ajuster la fertilisation à ce nouveau potentiel.

Le binage n’est pas incompatible avec la technique du Twin-Row. Dans ce cas, il suffit simplement de retirer des dents de la bineuse afin de ne biner que l’inter-rang restant (55 ou 60 cm). Dans la pratique, au lieu d’utiliser un élément bineur composé de 5 dents, on utilise un élément avec seulement 3 dents.

En 2016

Au niveau récolte, là encore pas ou peu de modifications à prévoir puisque la récolte s’effectue avec les cueilleurs classiques à 75 ou 80. Pour les variétés plus fragiles au niveau de la tenue des épis, il peut être nécessaire de relever légèrement les cueilleurs ; permettant ainsi de ne pas trop secouer les plantes lorsque le pied de maïs est recentré au milieu du cueilleur.

La rédaction d’Entraid : Maïs, colza, tournesol les résultats sont-ils les mêmes?

FC : Pas ou très peu de résultats d’essais existent en colza et tournesol. Par contre, les utilisateurs de semoirs Twin-Row sèment également leurs colzas et leurs tournesols avec leurs semoirs Twin-Row si ils en ont dans leurs assolements. Quel que soit la culture, aucun de nos utilisateurs n’est déçu par la technique du Twin-Row. Par ailleurs, même s’il n’y avait pas de différences de rendement sur ces cultures, l’avantage du Twin-Row est de pouvoir utiliser le même semoir que pour le semis de maïs sans changement d’inter-rang.

La chambre d’agriculture de Vendée a néanmoins réalisé un essai en colza en 2015 comparant du semis avec un semoir à céréales, un semis monograine classique et un semis monograine Twin-Row. Malheureusement, des dégâts trop importants de limaces n’ont pas permis d’exploiter correctement les résultats. Nous verrons ce que donnent les essais de 2016.


Pour aller plus loin, la rédaction vous propose d’approfondir la thématique du Twin-row avec les articles suivants.

Semis en quinconce : première expérience en Côtes d’Armor

Maîs, colza, tournesol : le Twin-row efficace pour doper les rendements ?

Twin-row : Great Plain voit double pour le maïs

TWINROW : MIEUX RÉPARTI, LE MAÏS DÉPLOIE SES VOILES

SEMIS DE MAÏS: UN EFFET «TWIN ROW»?

GREEN-TILLAGE, TWIN-ROW ET SEMOIR ÉLECTRIQUE… 3 TENDANCES EN DÉVELOPPEMENT POUR LES SEMIS DE MAÏS

La rédaction vous conseille de lire : [EN DIRECT DES SEMIS] ÉCARTEMENTS RÉDUITS EN MAÏS : RENDEMENTS BOOSTÉS DE 23%

Entraid Vidéos

Quand détruire le couvert avant un maïs fourrage?

Un bec pour la moisson du chanvre

Comment se lancer dans le semis direct?

Agriculture de conservation : les éleveurs ont de gros atouts

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement