Une démonstration pour définir sa stratégie de désherbage mécanique

La fédération Cuma Bourgogne-Franche-Comté organisait le 7 juin à Venizy (89) une démonstration sur la thématique du désherbage mécanique. Comment choisir ses outils de désherbage mécanique? Combien coûtent ces outils? Eléments de réponse.

Retour sur la démonstration de désherbage mécanique organisée à Venizy par la fédération Cuma Bourgogne-Franche-Comté.

Lundi 7 juin, la démonstration de désherbage mécanique à Venizy, dans l’Yonne, avait pour objectif de présenter comment définir sa stratégie de désherbage mécanique. D’une part comment choisir son outil de désherbage mécanique? D’autre part, combien coûte un outil de désherbage mécanique? En outre, la cinquantaine d’agriculteurs présents ont pu découvrir une herse étrille et une roto-étrille Einböck, ainsi qu’une houe rotative et une bineuse Phenix Agrosystem.

Tout d’abord, l’association Bio Bourgogne a rappelé que pour réussir un désherbage mécanique, il faut un bon travail du sol préalable. En effet, un lit de semence sans motte améliore l’efficacité des outils de désherbage mécanique. Dans la même logique, l’association recommande d’avoir un sol le plus nivelé possible. « Le désherbage mécanique n’est pas une solution miracle, il y a des systèmes à mettre en place. »

stratégie de désherbage mécanique

Pour Bio Bourgogne, le maïs est un bon exemple de culture où le désherbage mécanique va permettre de réduire l’usage de phytosanitaires.

La clé d’une bonne stratégie de désherbage mécanique

Ensuite, Bio Bourgogne recommande de semer profondément la culture (4 à 5 cm). De façon à faciliter les passages de herse étrille en aveugle. Il faut aussi faire preuve de vigilance lors du réglage du semoir, pour éviter des levées décalées entre les rangs de culture qui complexifieraient les interventions de désherbage. « Concernant la variété, il faut en choisir une avec une bonne vigueur de départ. Une variété qui va lever rapidement et être compétitive face aux adventices. »

En outre, le premier passage de herse étrille doit se faire le plus tôt possible derrière le semis. C’est l’objectif clé de la réussite: permettre à la culture de prendre de l’avance face aux adventices. « Tout retard sera quasiment impossible à rattraper mécaniquement ». Il faudra recourir aux phytosanitaires. Par ailleurs, l’association prévient: « attention à ne pas s’acharner en cas de retard! Si les adventices ont pris le dessus, plus on s’acharne avec les passages mécaniques et plus il faudra une dose de phyto importante pour corriger le problème. Au final c’est contre-productif. »

Exploiter la complémentarité des outils

Puis, l’après-midi s’est poursuivie avec la présentation des outils: une herse étrille, une roto-étrille, une houe rotative et une bineuse. Idée à retenir et à exploiter: la bonne complémentarité d’un des trois premiers avec une bineuse. Chaque outil a ses intérêts et ses limites.

Par exemple, la herse étrille peut intervenir en amont de la levée de la culture. En revanche, impossible de passer avec cet outil lorsque la culture a atteint le stade 6 feuilles. Il faut alors prendre le relais avec une bineuse. Attention aussi au recouvrement avec la herse étrille lorsque la culture est au stade 2 à 3 feuilles. « Il faut avancer doucement. Comptez 1 à 2 km/h par feuille. » A l’inverse, une houe rotative peut intervenir quelque soit le stade de la culture. Mais elle demande plus de puissance car plus de vitesse de travail.

stratégie de désherbage mécanique

Le coût de revient d’une roto-étrille varie du simple au double selon la surface travaillée.

Enfin, la fédération des cuma de Bourgogne-Franche-Comté a complété ces présentations avec un axe économique. En se basant sur le guide des coûts de revient, elle présentait le coût des outils de désherbage mécanique. Bien sûr, plus l’outil travaille une surface importante, plus son coût d’utilisation diminue. Par exemple, pour une roto-étrille achetée en moyenne 18.700€ par les cuma, le coût de revient varie de 11 à 6,20€/ha pour une surface travaillée allant de 150 à 300ha.

Lien utile: télécharger gratuitement le Guide des prix de revient des matériels en cuma (édition Est 2019-2020).

Coût et intérêts d’une bonne stratégie de désherbage mécanique

Les passages d’outils mis bout à bout, on arrive facilement à un coût de désherbage mécanique de l’ordre de 80€/ha. « Attention, vous ne réduirez pas le coût de désherbage avec les méthodes mécaniques » prévient l’association Bio Bourgogne. « Les intérêts sont ailleurs: agronomiques, santé, etc. »

Mais rappelons qu’au delà du coût, l’intérêt de partager les outils de désherbage mécanique est aussi de partager la prise de risque. Travailler en groupe sur cette thématique permet à tous de bénéficier des expériences de chacun.

A lire sur les réglages des outils de désherbage mécanique:

Comment bien utiliser une herse étrille?

Des réglages subtils pour bien utiliser une roto-étrille.

Comment bien utiliser une houe rotative?

Entraid Vidéos

Devenez le « Top Chef » de vos vaches et jeunes bovins

L’assureur encourage la lutte contre l’incendie

L’autonomie, la vraie!

Les cuma confirment leur leadership sur la robotique

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement