Moissons 2017 : Des cours influençables

Le national
moissons, cours, moisson 2017 prix, céréales, blé, orge, colza,

Les moissons devraient reprendre après l'épisode pluvieux de fin juin.

03/07/2017 - 12:53

Blé, orge, colza..., les prix sont soumis à plusieurs facteurs de variation.

Partagez cet article: Moissons 2017 : Des cours influençables

Article mis à jour le 10 juillet : MOISSON : EN ORGE ET POIS, DE L’AVANCE DANS LE TARN ET L’AUDE

MOISSON 2017 : LE NORD-EST ENTAME LES CHANTIERS

MOISSONS 2017 : DES COURS INFLUENÇABLES

RÉCOLTE DES COLZAS : C’EST COMMENCÉ

[MOISSON 2017]  LE POTENTIEL EST LÀ… SAUF SI IL CONTINUE À FAIRE 30°C


Sur le marché physique (qualité standard), les cours du blé tendre s’élevaient, au 3 juillet, à 169€/tonne pour la blé tendre, 200 pour l’orge brassicole et 359 pour le colza (source : Agritel). Les facteurs de fluctuation sont nombreux et peuvent orienter rapidement à la hausse ou à la baisse, les marchés céréaliers : la météo tantôt clémente ou capricieuse, telle que la sécheresse sévère qui a affecté au printemps certains coins des Etats-Unis et d’Australie; la parité euro/dollar défavorable ces dernières semaines pour les exportations européennes (hausse de l’euro); la qualité technique et sanitaire (manque de protéines observé pour certains lots d’orge) et, bien sûr  les perspectives de débouchés au regard des stocks prévisibles.

Potentiel à confirmer

En France, le potentiel de rendement en blé semble rester correct après l’épisode de fortes chaleurs qui a sévi la semaine 25. Les précipitations de ces derniers jours ont stoppé momentanément la récolte qui avait débuté dans le sud. Côté orge par contre, les rendements sont en-dessous des espérances (voir notre article sur ce sujet).

Rappelons, que les surfaces en blé et orge sont sensiblement les mêmes que l’an passé selon les statistiques de FranceAgrimer :  5,148 millions d’ha en blé tendre, soit – 0,56%, et 1,922 million d’ha en orge, soit + 1,2%. Par contre, les surfaces en colza ont fléchi de 5,8% en passant de 1,551 million d’ha à 1,460.

A lire aussi sur ce sujet, les articles déjà parus sur notre site :

Le potentiel est là, sauf s’il continue à faire 30 ° 

Après un démarrage correct, on attend le beau temps pour finir

Moisson: c’est parti dans le Sud – Ouest 

En blé dur, le mitadinage risque de gâcher la récolte

 

 

 

 

Publicité
Simple Share Buttons