ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Désherbage mécanique en cuma: un choix évident, à condition d’être organisés!

Partager sur

Désherbage mécanique en cuma: un choix évident, à condition d’être organisés!

Semaine de démonstration organisée par la fdcuma du Loiret et la chambre d'agriculture.

Face aux adventices, l’agriculteur peut compter sur plusieurs leviers mécaniques. Mais encore faut-il s’y retrouver pour choisir le bon outil et être bien organisé quand celui-ci est mutualisé.

Le panel de matériels disponibles pour le désherbage mécanique en cuma est divers. En fonction de la cible visée et du stade de développement de l’adventice et de la culture en place, le choix ne se doit pas se faire à la légère.

Quels matériels choisir pour le désherbage mécanique en cuma?

Les matériels utilisés sont complémentaires ou alternatifs au désherbage chimique, selon les cas. Houe rotative et herse étrille sont utiles en plein pour faire baisser précocement la densité et la pression des adventices, avec toutefois des conséquences possibles sur la culture, dues à l’agressivité de ces techniques.

Le binage permet une action sur l’interrangs plus étalée, jusqu’aux stades début du tallage pour les graminées et quatre à six feuilles pour les dicotylédones. Ces dernières années l’écimage a aussi fait son apparition. Chaque stade, chaque adventice, chaque type de sol, entraîne son lot de contraintes et d’avantages. Il en est de même pour les outils existants.

Une semaine de démonstrations pour y voir clair

Ce printemps, la fédération des cuma du Loiret organisait, en partenariat avec la chambre d’agriculture, une semaine de démonstrations à travers tout le département afin de montrer les potentialités et les intérêts des différentes machines au plus grand nombre d’agriculteurs.

Et ceci dans des conditions et sur des types de sols différents. Les conditions climatiques difficiles de ce printemps ont rendu l’opération impossible. Les concessionnaires présents ont toutefois joué la carte de la présentation en statique de leurs outils. Les agriculteurs ont répondu présents avec une participation de 200 personnes tout au long de la semaine.

La cuma, idéale pour s’équiper…

La cuma ressort, évidemment, comme la structure idéale pour disposer d’un large panel d’outils pouvant répondre au plus grand nombre d’adhérents et de situations, tout en mutualisant les coûts.

On voit de nombreux groupes cuma se constituer autour du désherbage mécanique. Mais il faut voir plus loin que la machine pour réussir le pari de la mutualisation du désherbage mécanique. Cela doit s’accompagner d’une réflexion plus globale.

A lire: La condition de réussite en désherbage mécanique? L’approche globale!

…mais une réflexion globale reste nécessaire

Le désherbage mécanique est une opération délicate où le créneau d’intervention est relativement court. Les décisions d’intervention doivent être prises rapidement. Lors de la réflexion d’un groupe sur le désherbage mécanique, l’approche en amont et en aval des cultures est abordée. Notamment pour les cultures en monograine.

Précisons que le désherbage mécanique s’accompagne souvent en groupe, par la mise en commun du semis. L’objectif recherché est de simplifier les écartements et l’utilisation des matériels pour tous. La question de l’interface de guidage se pose aussi dans de nombreux cas. Mais là encore la problématique du montage-démontage peut faire peur.

Un semoir et deux bineuses 12 rangs pour le désherbage à la cuma de Tavers

Située dans le secteur de la Petite Beauce, la cuma de Tavers a engagé plusieurs réflexions et projets d’investissements suite à la réalisation d’un conseil stratégique Dina Cuma. Le semis et le désherbage mécanique faisaient partie des priorités du groupe. La question posée était claire: comment conjuguer semis, désherbage, efficacité avec 12 adhérents?

La définition des besoins et des attentes de chacun a laissé entrevoir un besoin de traction afin de supprimer la perte de temps d’attelage et de dételage. La cuma a donc investi dans un ensemble tracteur avec semoir 12 rangs, attelé en permanence. Deux bineuses Gardford 12 rangs avec guidage caméra ont été acquises afin de désherber efficacement, en se calant sur le semis.

Suite au succès de cette organisation, le groupe redynamisé de la cuma a opté pour l’investissement dans un second tracteur. Un moyen de mieux répondre à l’efficacité souhaitée par les adhérents. «Il est vrai que ces investissements ont permis de redonner du dynamisme à la cuma, et d’offrir une nouvelle vision de la coopérative à certains agriculteurs voisins. Ces projets ont été soutenus par le dispositif PCAE régional. Ces aides sont une véritable opportunité pour les groupes et les cuma», précise le président Frédéric Gond.

A lire également:

Les 7 fausses bonnes idées du désherbage mécanique.

De 1.100 à 2.300€/m pour une herse étrille en cuma.

[Vidéo] Un matériel de désherbage mécanique peu courant.